Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

L’innovation en pédagogie est toute de bricolage. Il semble que plus on imagine faire du neuf, plus on réemploie parfois sans le savoir des idées anciennes. Alors pour innover il peut aussi être utile d’être gorgé du passé. L’innovation en pédagogie pourrait alors se définir comme un art de l’émergence et du bricolage au service de la motivation à l’entendement. Plusieurs paramètres sont investis dans l’innovation et participe du bricolage.

  • Les espaces
  • Les énergies
  • Les mélanges
  • Les perspectives

Les espaces stimulent nos sens provoquent nos mouvements et nos déplacements. Si l’on imagine un laboratoire d’innovation, un lieu où se créent des idées, il nous faut l’imaginer décalé, plein de couleurs, d’objets, peuplés de possibilités, offrant sans cesse des perspectives, des défis auxquels répondre.

Les énergies limitent les inhibitions à la pensée divergente ou la volonté d’atteindre une forme parfaite. S’engager immédiatement dans un prototype sans attendre. Faire, refaire affiner la matière jusqu’à ce qu’elle devienne une idée. Recourir pour cela à tous les médiateurs matériels, aux formes et aux couleurs. Se tenir debout, s’assoir avoir les mains pleines d’objets divers. Se faire bousculer dans ses assises contribue à des situations imprévues. Le cerveau interpellé par un flot de questions peut aussi produire de nouveaux sens.

Les mélanges permettent les bifurcations. Les mélanges des genres créent l’impossibilité de s’assoir sur des certitudes. Par exemple être à la fois concepteur, utilisateur et client interdit l’unique point de vue et oblige à faire œuvre de syncrétisme. Les mélanges de statuts, de rôles et de fonctions autorisent des points de vue décalés, des confrontations directes ; des saillies imprévues.

Les perspectives renversées sont une piste à suivre. Décider d’abord de rater beaucoup plutôt que de viser une réussite. Choisir la pensée inductive analogique, les métaphores plutôt que le raisonnement « si » … »alors ». Enclencher plutôt un questionnement incessant « pourquoi donc ? Mais pourriez-vous allez un peu plus loin ? Et quelle serait l’étape à suivre ? « et si on imaginait dans 5 ans», « Mettons-nous à la place de »

Diaporama : 4 leviers de l'innovation en formation

Exemple d'innovation en formation

Commenter cet article

Pascal Dubois 23/11/2013 23:28

Merci Denis,
Excellente synthèse des paramètres sur lesquels peut jouer la créativité. La notion d'espace pour l'innovation ma donne à penser qu'au delà d'un lieu fixe, la créativité peut s'exprimer dans la mobilité. On peut ainsi susciter des mélanges, des "bissociations"en se déplaçant, la marche étant un excellent stimulant intellectuel, souvenons-nous des philosophes péripatéticiens ! Par exemple, après s'être bien imprégné d'un problème, on pourrait se rendre dans un centre commercial, générateur de nombreux stimuli. On pourrait appeler ça le walkstorming ! A bientôt !

cristol 24/11/2013 07:17

Pourquoi pas !
Le CNFPT a pour sa part imaginé les "Ballades urbaines" pour apprendre des habitants, des lieux et des espaces. Dans tous les cas se déplacer c'est bouger son cerveau et ses yeux, c'est changer l'angle de vue sur ce qu nous entoure, c'est changer notre rapport au monde et donc notre rapport au savoir, et lorsque notre rapport au savoir bouge, nous apprenons

perat laurent 06/11/2013 08:53

très instructif et évocateur la séquence des locaux imagées .. je suis preneur mais bien sûr quand je compare cette idée aux réalités actuelles des locaux mis à ma disposition lors des formations (et ce même au sein d'OF qui sont normalement au coeur des pratiques pédagogiques) ... je me dis qu'il faut revenir sur terre
Mais je suis aussi partant pour "rêver" une pratique pédagogique innovante et la séquence concernant la "sérendipité" m'éclaire sur ce que j'appelle "la pré communication" avec les apprenants s'illustrant par exemple avec un RDV sur une carte mentale collaborative pour exposer le programme ou recueillir les attentes individuelles

cristol 15/11/2013 06:51

Nous sommes sur terre peu de temps, il est urgent de prendre les choses du bon côté

elfinette 14/11/2013 12:35

magnifique postulat : rêver et revenir sur terre pour la transformer et la rendre plus belle ! j'adhère. Surtout en imaginant les actions possibles.
Félicitations pour votre enthousiasme

CRISTOL 07/11/2013 05:33

Vous avez raison il faut revenir sur terre pour la transformer et la rendre plus belle. Ceci étant les contraintes sont des stimulations pour innover
Merci pour votre commentaire

stephanie moreau 04/11/2013 09:18

blog très inspirant tant sur le fond que sur la forme ...
un vrai bonheur de vous suivre ! Merci pour ce partage

CRISTOL 05/11/2013 06:32

Merci Stéphanie
vous pouvez aussi contribuer en laissant des articles ou en diffusant l'adresse de ce blog

Lyna 03/11/2013 12:47

Bravo pour cette série de vidéos "maison" et jardin avec le chant des grillons en arrière-fond, ce qui ne fait que rajouter de la chaleur au sérieux des propos

cristol 03/11/2013 19:01

Oui il s'agit bien de vidéos "faites maison, faites coeur" en attendant de pouvoir faire des choses avec des moyens et sur du temps professionnel
ps) les grillons sont des cigales