Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

L’accélération du cycle essai-erreur lorsqu’il s’accompagne d’une culture de confiance et d’apprentissage à partir des erreurs permet de progresser plus vite collectivement.

Mais, les questions qui se posent est qu’essayer ? Et comment le faire ?

Une des méthodes les plus précieuses repose dans l’engagement dans l’action, la prééminence du faire. Dans ce faire il est possible de s’appuyer sur tous les outils et les méthodes de créativité qui conduisent à proposer, à lâcher prise, à rater pour un temps et à recommencer.

Le dossier à suivre va donner des outils pratiques pour avancer entre idéation et design thinking. Il va permettre de situer la boite à outils, les démarches et méthodes guidant au mieux le cycle et permettant d’en tirer profit.

Un bonus sympa (vidéo 1 m30) : Running machine:

Le cycle essai erreur

Commenter cet article

Françoise ADDAMO 21/11/2013 21:30

J'aime l'idée "'d'apprentissage collectif de ses erreurs", de pédagogie inductive baser sur le faire et ensuite sur l'enseignement que l'on peut en tirer. L'idée d'apprendre de son travail par des retours et des points fréquents sur "le réalisé".

Mais comme vous le dites il est nécessaire d'être entouré d'une posture managériale qui autorise et accompagne ces erreurs pour un apprentissage collectif de ces dernières, dans un climat de confiance.

C'est en fait pratiquer jour après jour, un retour sur investissement des erreurs effectués pour avancer collectivement dans l'amélioration de son travail et ce, à tous les niveaux.

Mais le mot "erreur" a une connotation si négative dans le monde du travail.

Il y n'y a pas de place pour l'erreur. Donc ne pensez-vous pas que l'on ne peu pratiquer cette "pédagogie" que dans un contexte d'enseignement, d'apprentissage et non dans un situation professionnelle ?

Je trouve cette séquence vraiment intéressante.

Merci beaucoup de l'avoir publié.

Puisse-t-il être vu par le plus grand nombre.

C'est ce que je vous souhaite.

Bien cordialement.

cristol 22/11/2013 05:20

Il nous faut tirer les conséquences des erreurs et non pas les dissimuler, sinon on développe de l'hypocrisie et on n'avance pas. Un apprentissage hypocrite serait un apprentissage de surface, un vernis de culture qui met de côté les difficultés et qui masque les problèmes. Un collectif en bonne santé, c'est un ensemble de personnes qui se parle, commet des erreurs et résout ses problèmes à plusieurs. Une famille fonctionne ainsi.