Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

Le troisième chapitre de notre programme s'ouvre par une réflexion sur le profil des innovateurs. Il s'agit de repérer quels sont les profils et les dynamiques de personnes investies par une volonté de transformation.

Si les entreprises et les organisations sont peuplées de manager-gestionnaire et de producteur qui cherchent à bien faire leur travail et optimiser les fonctionnements déjà maîtrisés, il existe des individus ou des collectifs qui se donnent pour mission de proposer des manières nouvelles de faire.

Dans le même temps, ils créent du désordre et sont facteurs de troubles et de risques pour les organisations qui les emploient mais ils se projettent aussi vers le futur, sentent ou imaginent de nouvelles tendances pour résoudre des problèmes mal traités, ou diminuer des insatisfactions.

Ces personnes sont des innovateurs, des marginaux-séquents oscillant entre plusieurs mondes, des chasseurs de tendances, des bricoleurs du quotidien, aujourd'hui ils s'intéressent aux nouvelles technologies.

Les textes associés présentent des histoires d'innovateurs.

Profils d'innovateurs

Commenter cet article

Pascal Dubois 16/12/2013 11:45

Il faudrait ajouter à la liste des innovateurs pédagogiques JP Guilford, l'un des grands promoteurs du développement de la créativité dans l'enseignement, dont s'est largement inspiré Alain Beaudot dans son ouvrage "La Créativité à l'Ecole". Ouvrage qui n'a pas perdu de son actualité et qui mérite d'être relu ! La créativité à l'école, Alain Beaudot, PUF, 1969.

cristol 16/12/2013 22:24

Il faut surement ajouter d'autres personnalités car il n'est pas sur que les innovateurs pédagogiques laissent beaucoup de traces...

Warnez Brigitte 16/12/2013 11:01

D'accord avec le rôle et le profil des innovateurs qui créent des ruptures et inventent le monde de demain. Issus de Grandes Ecoles, de Normale Sup comme Matthieu Cisel pionnier dans les MOOCS ou autodidactes, leur goût de la recherche est souvent venu très jeune d'une rencontre et de l'admiration d'un esprit libre parce qu'ils étaient insatisfaits du présent. http://www.emergingstep.com

cristol 16/12/2013 22:23

J'aime bien l'idée que l'envie d'innover peut arriver à tous les âges, et à tous les moments cela me semble plus poétique et plus correct que le jeune apollon qui débarque et transforme le monde avec son idée géniale. J'ai bien peut que les petites améliorations soient plus fréquentes que les brillantes ruptures

Christian MARTIN 14/12/2013 08:42

Montessori, Célestin Freinet, deux noms et deux oeuvres qui me parlent et qui sont une source d'inspiration quotidienne. La méthode Montessori est absolument adaptée à l'éducation des plus petits. La méthode Freinet, quoiqu'utilisée essentiellement en classe primaire, pourrait-être utilisée tout au long de la vie, y compris en formation d'adultes car orientée à la fois par des dimensions d'individualisation des apprentissages fondamentaux et par le caractère authentique des tâches de production individuelles ou collectives (écrire pour communiquer, réellement, vers une cible restreinte ou élargie)

cristol 14/12/2013 16:04

Commençons autour de nous cela sera déjà pas mal,..

Christian MARTIN 14/12/2013 11:48

20% c'est beaucoup. Balayer devant sa porte, c'est probablement ce que chacun essaie de faire dans son contexte, mais cela ne suffira pas, me semble-t-il. Merci pour les ressources attachées.

cristol 14/12/2013 10:30

Certains sociologues estiment à 20% la masse critique pour faire changer les choses. La piste à suivre est un engagement individuel. Il est nécessaire à chacun de voir ce qu'il peut faire pour améliorer les choses et de balayer devant sa porte. "Nous devons être le changement que nous voulons pour le monde"

Christian MARTIN 14/12/2013 10:04

Je partage depuis longtemps ce triste constat. La seule voie serait de se prendre en main, collectivement. Quel est le seuil d'efficacité? Quelle est la masse critique d'acteurs à mobiliser pour sortir / faire sortir le pays des notre système mortifère? Il faudrait arriver à former autrement une nouvelle génération d'Enarques et attendre qu'ils arrivent au pouvoir. Je ne verrai pas cela de mon vivant, et, d'ici-là, la France sera devenue le Disneyland de nos amis Chinois.

cristol 14/12/2013 08:49

Ces sources d'inspiration devraient pénétrer nos bureaucraties mais ce n'est pas ce qui se passe on continue encore plus vite que d'habitude à mal apprendre individuellement des choses peu utiles et en se coupant de plus en plus souvent des autres