Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

La lecture des ouvrages classiques en pédagogie est édifiante. Nombre de pédagogues sont d'une incroyable modernité. Ivan Illich dans un ouvrage écrit en 1970 décrit le rôle pernicieux de l'école qui au lieu d'émanciper et offrir des chances égales à tous, fait en réalité exactement le contraire de ce qu'elle affirme. Au vue de la reproduction sociale en place de la collusion entre les familles, les enseignants et leurs syndicats corporatistes, mais aussi les classes sociales les plus aisées, force est de constater que ce constat est vrai.

Ivan Illich propose une déscolarisation des sociétés et deux moyens qui font écho à l'actualité :

LE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION

"Dès maintenant on pourrait commencer de prévoir un crédit éducatif valable dans n'importe quel centre de formation pour un nombre encore limité de personnes de tous âges. Nous pourrions par la suite ce "crédit" sous la forme d'un "passeport" ou d'une "carte de crédit éducatif" (peu importe le nom), que tout citoyen recevrait dès sa naissance. De façon à avantager les pauvres qui vraisemblablement n'utiliseraient pas leur allocations annuelles très tôt au cours de leur existence il serait possible d'envisager un système d'intérêts ou de cumul en cas d'utilisation tardive" (page 33)

L'APPRENTISSAGE EN RESEAU (LE WEB 2.0?)

"Face à l'institution scolaire, la meilleure solution de remplacement semble être par conséquent une sorte de réseau de communication culturelles que tout le monde pourrait utiliser afin que ceux qui s'intéressent à une question particulière puissent entrer en rapport avec d'autres personnes qui manifestent pour l'heure le même intérêt" (page 41)

Ivan Illich propose ensuite trois objectifs aux systèmes éducatifs :

- donner accès aux ressources existantes à ceux qui veulent apprendre

- faciliter les rencontres entre ceux qui veulent partager et ceux qui veulent apprendre

- permettre aux porteurs d'idées nouvelles d'affronter l'opinion et de se faire entendre, au delà de la seule possession de certificats ou de diplômes

Cet ouvrage est visionnaire, pose des questions sur la façons de vivre et d'apprendre ensemble, de bâtir des démocraties fondées sur le respect de chacun. Il engage à une révision de nos cadres de pensées, à une augmentation de la conscience de sa responsabilité pour assumer une autorité et ne pas seulement consommer des programmes conçus par des autorités instituées.

Commenter cet article