Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

Nous pouvons nous attendre dans les années à venir à de nouvelles compositions de familles de métier dans le champ de la formation professionnelle. Deux figures centrales structuraient le monde de la formation. Ces figures étaient assez fortes pour qu'elles donnent lieux à des analyses, des dénombrements, des regroupements au sein d'association professionnelle. Autour du responsable de formation et de l'intervenant gravitait une multitude de compétences administratives, techniques, pédagogiques, informatiques,. L'organisation du métier se déroulait peu ou prou ainsi : un responsable de formation recueillait les "besoins de formation", au sein de son organisation, le plus souvent auprès des cadres et des dirigeants, il rédigeait un cahier des charges, recrutait un intervenant, le rétribuait, puis il convoquait des groupes de stagiaires, tout cela en respectant les multiples règles spécifiques applicables à la formation professionnelle. Parfois il se contentait de renseigner un bulletin d'inscription et envoyait ce collaborateur en formation. Ce processus sommairement décrit j'en conviens est un peu caricatural, mais dans nombre d'organisations, il constitue toujours la référence implicite de ce qu'est la formation.

En parallèle de ce processus structurant les façons reconnues d'apprendre ont toujours coexistées des formes alternatives ou complémentaires d'apprentissage plus ou moins bien identifiées, des apprentissages informels, situés, imbriqués au travail. D'autres figures professionnelles, celle du pair, celle du tuteur, celle du mentor. Formes moins cernées et représentées professionnellement que les précédentes, mais tout aussi actives.

Aujourd'hui, le constat est fait que l'on apprend même au delà des salles de formation. Il en résulte un intérêt pour d'autres professionnels. Dans une profusion de nouveaux métiers associés à la formation professionnelle, internet, le besoin de nouvelles relations sociales, ou de d'innovation auront été des déclencheurs. C'est ainsi qu'apparaissent des:

  • fab-managers
  • community manager
  • designer
  • facilitateur graphique
  • formateur 2.0
  • e-tuteurs
  • coach
  • leader éducatif
  • créateur d'intelligence collective
  • designer d'expérience

Mais ce n'est pas tout, car dans cette "famille recomposée", la figure de l'apprenant prend une place grandissante. Il serait capable de s'enseigner à lui-même. On lui reconnait plus fréquemment cette faculté et pas seulement dans le slogan politique de l'individu "acteur de sa formatino", ou du slogan libérall "être entrepreneur de soi-même". Cette figure tant déclamée mais au fond jamais vraiment mise en position d'exercer son potentiel a désormais le loisir (le temps lbre dans une vie est supérieur au temps de travail), les ressources (plus de 80% des français ont accès à internet 53% possèdent un smartphone), les moyens (plus d'une centaine de MOOC en français sont gratuits) d'apprendre. Cet apprenant a t-il le projet et la volonté d'apprendre, la capacité de s'organiser pour le faire, saura t-il trier ce qui est à sa porté? Voilà un terrain sur lequel les professionnels de la formation pourraient s'engager.

Formation professionnelle : une famille métier recomposée?

Commenter cet article

eric 14/07/2014 23:58

ça peut t'intéresser

cristol 15/07/2014 06:18

Quoi donc?