Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

A lire les documents en ligne, les livres blancs et les rapports, la classe inversée serait une panacée, une révolution pédagogique un gage de renouveau, de qualité et d’innovation. Certes, mais la réussite d’un tel exercice requiert beaucoup d’essais, de persévérance et de sens techno-pédagogique. Radhi Mhiri et Vahé Nerguizian enseignent à l’école de technologie supérieure de Montréal. Il s’agit d’une école d’ingénieur francophone innovante rassemblant près de 6000 étudiants. Ils sont respectivement conseiller en technopédagogie et professeur de génie électrique.

Ils participent à la mise au point d’un écosystème d’apprentissage baptisé «apprentissage multimodal mobile » dans le cadre d’un projet FODAR financé par l’Université de Québec.

Après un premier essai de mise en place d’ateliers fonctionnant sous la démarche des APP (apprentissage par problème ou APP), ils ont constaté que même cette pédagogie innovante pouvait lasser les étudiants, parce que trop impliquante, parce qu’allant à l’encontre des habitudes, parce que le travail en groupe exigé prenait trop de temps, aux étudiants comme aux professeurs. Ils ont alors décidé de combiner une variété d’approches pédagogiques pour proposer un environnement mobilisateur dans la durée pour les étudiants. Cet environnement est composé d’une succession d’activités comprenant

Activité 1 : L’expression d’un problème sous la forme d’une courte vidéo et son décryptage. A cette occasion les concepts clés sont explicités et la réponse positive à un premier jeu de quizz permet de poursuivre

Activité 2 : Sur une plateforme pédagogique moodle, sont installées des vidéos de courtes durées auxquelles sont associées des quizz et leurs corrections. Les étudiants doivent là encore réussir les quizz. Les professeurs peuvent contrôler la progression des apprentissages et planifier l’activité 3.

Activité 3 : cette activité est le TLab, ou « laboratoire mobile ». Des bancs techniques situés dans l’enceinte physique de l’école, constitués de diodes, de résistances et d’une variété de composantes électroniques sont activables à distance pour des tests électriques. Les étudiants dans le créneau affecté peuvent s’entrainer et choisir les intensités, prendre des décisions sur les valeurs électriques qu’ils activent à distance sur du vrai matériel. Une caméra permet à l’étudiant de percevoir à distance les effets de ses choix grâce à une variété de capteurs ou de lampes qui s’allument

Activité 4 : Munis des résultats de leur manipulation, mes étudiants viennent en classe avec leurs hypothèses, leurs questions, leurs incertitudes. Les enseignants font un retour sur les points difficiles et apportent des informations pour consolider l’ensemble. Des exercices d’application sont proposés en complément pour comparer les méthodes et solutions trouvées seul ou vues en classe.

Activité 5 : Une évaluation est réalisée avec des télé-voteurs sur les points clés du cours pour s’assurer des points d’acquisition.

L’expérience pédagogique des deux professeurs leur a permis de consolider les étapes sensibles : validation des prérequis avant la classe, évaluation finale, mais aussi de doser la charge de travail demandée aux étudiants, afin qu’ils ne se lassent pas de l’approche et ne rebutent pas face à l’effort d’apprentissage demandé.

Ce modèle pédagogique « d’apprentissage multimodal mobile » fait l’objet de nombreuses publications scientifiques, vidéos en ligne. Il a mis 3 ans avant d’arriver à maturité et de rencontrer le succès.

Tout ce que l’on ne vous dit pas sur la classe inversée Tout ce que l’on ne vous dit pas sur la classe inversée
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christian Drouin 12/02/2015 12:32

Bonjour,

Votre article décrit bien l'expérience de l'ETS, mais son titre est trompeur car l'article ne décrit pas "Tout ce qu'on ne vous dit pas sur la classe inversée", mais décrit UNE déclinaison de la classe inversée. En plus, par expérience personnelle, il semble que se soit beaucoup plus l'approche par problème qui lasse les étudiants que la classe inversée.

cristol 12/02/2015 12:49

Christian,
vous avez raison le titre est en trompe l'oeil, mon idée dans le titre était d'attirer le lecteur et de rendre hommage au travail remarquable qui est réalisé à l'ETS et aux deux pédagogues cités. Si vous avez une expérience sur les APP je suis preneur d'un échange avec vous 4cristol@free.fr