Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

Je suis étonné par l'énergie d'un défi collectif proposé : apprendre ensemble. Pourquoi plus de 400 personnes qui ne se connaissent pas décident d'investir dans un projet collectif, au sein duquel elles doivent investir du temps? Partager des savoirs et des compétences?

Qu'est ce qui fait qu'un mouvement de groupe se met en place? Faut-il toujours une incroyable force marketing pour créer des énergies collectives? Le numérique a haute dose est-il suffisant pour réussir le rassemblement d'intérêt commun?

Répondre à ces questions est selon moi pure conjoncture car, derrière chaque motivation, il y a une personne singulière qui agit selon sa vision du monde. La réalisation de la promesse des réseaux sociaux d'une fluidité de contacts et d'échange est vérifiable dans de nombreux secteurs. Apprendre ensemble n'y ferait pas exception.

Il est possible d'avancer plusieurs hypothèses sur le fait qu'un dispositif, qui mélange des espaces en ligne des espaces personnels et professionnels et des espaces de rencontre physiques attire de l'intérêt :

1. A force de passer plus de 4 heures sur nos téléphones portables (en moyenne), nous aurions envie d'échanger avec des personnes véritables. Nous savons que nos 500+ amis sur facebook n'en sont pas. Nous avons besoin de chaleur humaine et de fraternité pour vivre. Nous rencontrer est devenu une nécessité.

2. L'époque est à l'apprenance les promesses déceptives répétées de nos dirigeants ont la vertu de nous pousser à en savoir plus par nous-même et d'utiliser pleinement les technologies disponibles. Apprendre par soi-même est un motif essentiel, il remplace la logique de "être formé" pour satisfaire les besoins des organisations

3. L'intention portée par un particulier plutôt que par une institution a peut être une portée spéciale. Le don initial d'un individu pourrait être plus recevable, moins suspect que celui d'une institution, dont on se demande ce qu'elle vise.

4. La tentative d'agréger au fur et à mesure toutes les initiatives qui s'expriment, et de prendre en compte le plus possible toutes les expressions de besoins, ou de visions est perceptible. Un processus qui vise l'inclusion et l'écoute de chacun peut certainement jouer.

5. L’intérêt partagé et basé sur des motivations intrinsèques : curiosité intellectuelle, volonté d'explorer, volonté de créer des opportunités, de partager

6. Le besoin de chacun d'être un peu plus visible, d'exister un peu plus dans un cadre relationnel plutôt que de papillonner de façon solitaire. Surfer en bande plutôt qu'isolé, partager un peu plus que de brefs signaux de reconnaissance, pouce levé ou "like"

7. Le fait que quelques meneurs ou personnes ayant exprimées des opinions dans des cadres physiques traditionnels se joignent à un processus contribuent à la réputation d'ensemble. Le crédit général de la démarche augmente

8. L'usage de vidéos virales conçues par une multiplicité d'acteurs plutôt que par un seul, donne le sens de l'altérité, de la différence, dans le même temps tout le monde participe au mouvement, mais exprime aussi sa sensibilité

9. Un programme attrayant en partie construit en partie en train de se faire donne à voir que tout n'est pas bouclé et que le monde n'est pas seulement à comprendre mais qu'il est à habiter

10. L'expression de valeurs sous-jacentes qui se dégagent dans les échanges en ligne ou dans les opinions affichées contribue peut être à certains de dire j'ai envie d'y aller

Mais il y a surement d'autres explications. Lesquelles?

Commenter cet article