Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

Pierre Baudry est consultant-designer, spécialiste du co-design de la créativité. Il place son talent à penser les interactions physiques et numériques pensées dans les nouveaux espaces conçus pour apprendre. Le cabinet OKONI propose une offre singulière qui allie pensée spatiale, numérique, pédagogique et créative.

L'interview réalisée pour "Apprendre ensemble" montre les articulations qui opèrent dans les nouvelles façons d'apprendre et d'enseigner. 15 minutes de bonheur et d'expertise !

Aller plus loin : http://4cristol.over-blog.com/2015/04/apprendre-dans-un-learning-lab.html

Pierre Baudry Consultant-designer OKONI

Commenter cet article

CRISTOL 09/10/2015 18:40

Le risque de "participation washing" est réel. Il ne suffit pas de mettre une salle en ilot et de changer le nom du formateur en facilitateur pour que la nature des interactions changent. Les vieux formateurs savent que l'espace peut être repensé et qu'une contrainte peut devenir un puissant levier, que les ressources au sein d'un groupe sont immenses. Tout se passe dans le regard, et dans la posture. L'important pour le formateur est de travailler sa posture ontologique, comment est il axé dans le monde, quels liens entretient-il avec lui? Quel niveau de guidance doit-il adopter : directivité, laisser faire? Tout est question de contexte et d'intelligence de situation. Il faut toujours retravailler ses valeurs et revisiter ses fondamentaux sans relache. Ce que je fais produit ou ne produit pas quoi sur l'autre? Sur moi? Sur mes croyances? Mes valeurs ? Mes modes d'intervention? Voyez ou cela nous mène, on part de la salle rien de plus concret et on arrive à la position occupée dans cette salle, qui n'est pas que physique, mais qui est une place dans la société.

Johanna 10/10/2015 13:50

Merci Cristol pour cette réponse.
Je comprend le reflet qui se joue entre la posture en salle et la posture en société. Le tout n'est pas de bouger les tables de place :)
Ce reflet s'appliquant au formateur il s'applique donc aux stagiaires. A eux donc, je suppose, d'adopter la posture adéquate à cette nouvelle salle de classe faisant d'eux des apprenants actifs. Je me demandais juste dans quel mesure comment un formateur peut-il faire face à des apprenants, mis dans un contexte collaboratif, mais ayant toujours une posture passive face à l'apprentissage.
Dans tout les cas, merci encore pour cette vidéo !

Johanna 09/10/2015 15:12

Merci infiniment pour cette interview très intéressante et pleine de contenu de qualité !

J'aime vraiment beaucoup ce que dit Pierre Baudry sur la légitimité du formateur et la transmission des savoirs dans tous les sens grâce aux espaces numériques. Les questions sur la posture et l'organisation sociale sont très importantes pour les apprenants et les formateurs.
Je vois un danger au fait de mettre "au même niveau tout le monde" et de passer du "formateur au facilitateur", autre que celui du "participation washing". C'est le cas des aprennants passifs qui (pour des raisons diverses) ne sauraient pas utiliser ce qui leur est proposé et créer pour apprendre, mais plutôt attendre encore et toujours que le savoir leur soit délivré.
Pensez-vous que ce risque soit réel ? Comment peut-on y répondre ? Je pense à une séance de formation "pilot" ou le concept pédagogique serait expliquer à tous et leur approbation demandé. Mais je suis avide d'avoir vos avis à ce sujet.

Merci encore pour cette vidéo.