Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

Introduction

Nous savons tout sur tout grâce à internet. La formule est un peu forte mais nous devons constater que contrairement à ce qu'annonçaient des observateurs critiques, internet ne sert pas que le bal des egos et n'abritent pas que des propos de trolls ou des tweets insipides. Internet est aussi le royaume du partage de la connaissance.

Le nombre et la variété des tutoriels présents témoignent de l'envie de partager. Si wikipédia est bien repéré, avec ses 34 millions d'articles en 291 langues, il faut aussi noter la montée en puissance des tutoriels vidéos. Tapez "tuto" ou "tutoriel" dans une barre de recherche Youtube, associez ce mot à votre thème de prédilection et vous serez surpris de voir que quelque part sur la terre quelqu'un a pris le temps de filmer et d'expliquer un geste, un protocole, une opération délicate, une façon de faire.

On a en t^te la vidéo qui présente le téléphone humide trempé dans un bol de riz aux vertus absorbantes, mais il est possible de relever une incroyable masse de bout de connaissances sur tous les sujets quotidiens, professionnels, voire même certaines expertises.

Dès lors quels usages des tutoriels pour apprendre? Sont-ils une aide pour l'autoformation? Permettent-ils de soutenir la culture d'apprenance qui s'installe toujours un peu plus?

Ces tutoriels peuvent avoir plusieurs fonctions et usages en fonction des destinataires :

1) pour l'utilisateur

L'utilisateur est heureux de trouver des repères visuels, des enchainements d'étapes et des points de sécurité par exemple pour réparer son parquet, marcoter sa vigne, faire un tableau excel, ou encore utiliser le dernier logiciel à la mode. Ces tutoriels facilitent la vision d'ensemble d'une activité humaine, aide à en saisir le déroulement et facilitent la mémorisation.

Pour l'utilisateur le bénéfice immédiat est d'avoir l'information tout de suite, si un dessin vaut mille mots, une vidéo en vaut 100 000.

2) pour le créateur

Ils permettent de se poser des questions sur les activités spécifiques dont il souhaite rendre compte, sur son métier, sa tâche. Il favorise une posture de réflexivité quand à la chose à partager. La réalisation aide à se mettre à la place de celui qui reçoit, ils poussent à se poser des question sur les conditions d'emploi. Avec les téléphones portables ou caméras numériques sophistiquées actuelles, aucune difficultés insurmontables pour créer des tutoriels.

Pour le créateur le bénéfice est d'entrer peu ou prou dans une posture empathique, il se met à la place de l'autre, il exacerbe sa réflexion pédagogique, mais aussi, il renforce son apprentissage car créant le tutoriel il apprend à présenter les points essentiels et il renforce aussi la motivation de faire quelque chose d'utile pour les autres et pas seulement pour soi.

En conclusion

L'existence de ces tutoriels renforce le pouvoir capacitant de l'environnement. Celui-ci devient plus favorable à l'autoformation. Les tutoriels facilement accessible sur des terminaux mobiles (tablettes, smartphone) favorisent la capacité de l'individu de choisir quand il fait appel à une aide extérieure. Il est mieux à même de s'auto-diriger dans son apprentissage. Offrant une réponse rapide, ces tutoriels soutiennent aussi rapidement la motivation, car ils accélèrent les retours d'expérience entre l'appréhension d'une tâche, une aide et la réalisation effective. Les boucles de rétroaction sont immédiates et la visualisation peut être réitérée. La répétition sans user la patience du formateur permet d'aller à son rythme.

Sans fracas et sans statistiques époustouflantes, les tutoriels sont en train de révolutionner l'orientation à apprendre des internautes rendus mieux à même de s'engager. Il est temps que les organismes de formation traditionnels dont le savoir faire est basé sur le transfert des contenus de plus en plus disponibles se saisissent du pouvoir d'émancipation de ces nouveaux livres ouverts sur le monde et repensent leur pratiques.

Note : quelques outils pour fabriquer des tutoriels

Camtasia

Skill Catch - Skill catch vu par Formaguide

Microsoft movie maker + Youtube

People Brain

Un exemple : Google Hangout

Les tutoriels nous permettent d'apprendre autrement

Commenter cet article

Domi 14/10/2015 21:04

On apprend énormément grâce à l'internet, et l'on apprend à apprendre aussi. Mais il faut aussi apprendre l'usage d'internet, ce que démontre mon article sur ce site : gare aux arnaques
http://monpetitjournaldicietdailleurs.over-blog.com/

Thierry curiale 13/10/2015 18:41

Oui Denis bien sûr qu'il s'agit d'une voie de création et d'apprentissage. On peut partager des tutoriels et échanger à leur sujet. Mais ne faudrait-il pas savoir quels sont parmi l'ensemble des tutoriels créés/visionnés ceux qui sont réellement partagés et qui font l'objet d'échange entre pairs et d'apprentissage? Sinon on peut aussi courir le risque de se retrouver dans une forme améliorée de e-learning qui peut convoquer la solitude bien connue du e-learner.
On peut dès lors utiliser les tutoriels en tant que pédagogue pour les insérer dans un scénario pédagogique et en faire un objet d'interaction entre pairs à partir de consigne d'activités individuelles et collectives

Johanna 13/10/2015 16:15

Merci pour cet article. Je suis tout à fait d'accord avec vous, les tutoriels sont une chose positive qui nous prouve qu'internet n'est pas qu'un amas de bêtises.

En tant qu'utilisatrice des tutoriels j’apprécie le fait qu'un autre consommateurs tout comme moi, m'explique comment fonctionne un produit (par exemple). Je me sens plus en confiance, car il me fera part honnêtement des défaillances du produit ou de ses aspects négatifs. Il n'est pas forcément du côté de l'entreprise/école/instituions, vendeuse du produit mais cherche juste à faire en sorte que ce soit le plus utile possible à l'utilisateur.