Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

A force d'entendre les intellectuels qui glosent dans les médias sur la crise, l'immigration, les problèmes en veux tu en voilà. ils en appellent à l'histoire à la culture, aux analyses sociologiques, ad nauseam. Je me demande si l'on ne devrait pas apprendre à désapprendre. A force de s'encombrer le cerveau de croyances, de systèmes de penser, d'idées philosophiques prêtes à porter, je me demande comment avoir un esprit neuf. Comment s'étonner chaque jour, chaque seconde de la vie qui passe, des joies et bonheurs simples? Comment aimer mieux et plus? Comment vivre avec les autres sans les étiqueter à la moindre seconde?

"Un intellectuel assis va moins loin qu'un con qui marche" disait Audiard. Qu'avons nous fait de cette sagesse? Ne devrions nous pas devenir, redevenir des explorateurs ignorants. J'espère qu'il va se passer quelque chose dit le jeune mousse à son capitaine embarquant pour la première fois en mer. Quelle belle et magnifique ambition. Jacques Rancière envoies nous le maitre ignorant qu'il nous enseigne l'art du désapprentissage.

Désapprendre n'est-il pas la base de toute nouvelle empreinte? Mais comment faire? Peut-on décider de laisser de côté ses souvenirs? Sa langue maternelle? Puis je ne plus la parler? Est-il possible de l'oublier?

Comment avoir été et devenir encore tout neuf? Peut-on s'interdire de faire référence à ce que nous aimons? Aux préférences qui nous constituent? Rien n'est moins sur, à moins de se plonger dans un environnement lointain et étranger. Si apprendre est un processus d'intériorisation, alors désapprendre est-il un processus d'extériorisation? Il faudrait tout dire et tout partager pour le désapprendre?

Comment nait l'oubli? Pourquoi est-il une consolation du futur qui arrive à nous tout frais, doté de toutes les possibilités? Désapprendre passe par l'oubli de ce qui nous tire vers le passé. C'est ouvrir de nouvelles gammes de réactions. Désapprendre c'est alors se prendre d'affection pour ce qui vient, que l'on ignore et que l'on espère. Désapprendre est donc une posture qui nous projette demain. car l'on ne sait rien de demain.

Comment désapprendre?

Commenter cet article

Raphaël 03/03/2016 10:43

Denis,

ca pourrait être pas mal d'en discuter en live ou de se faire un petit atelier en extra avec apprendre ensemble (ou le thème d'une saison 2). C'est un sujet vaste qu'il m'intéresserait de traiter de manière collective !

cristol denis 04/03/2016 07:59

si tu viens le 9 avril cela sera une bonne opportunité d'en parler et de lancer lesujet

bismuth 28/02/2016 19:35

désapprendre ce n'est pas oublier. Comme le montrent les neurosciences le fonctionnement des humains les amènent à construire des routines cognitives qui pour des raisons d'économie d'énergie pour le cerveau sont réactivées à chaque fois qu'une situation ressemble à quelque chose de connu (fonctionnement euristique). Mettre en place une nouvelle façons de réfléchir c'est d'abord faire l'effort, non pas d'oublier, mais de faire l'effort de passer par un fonctionnement cognitif analytique plus couteux, mais qui consiste à sortir de la pensée réflexe.