Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

La question des temps dans la création, l'animation et la vie d'une communauté est centrale. La mise en tension des temporalités crée un enchaînement dans un projet collectif. C'est cet enchainement fluide qui facilite l'envie d'agir ensemble.

Je distinguerai plusieurs façons de composer les temps en faveur d'une édification collective.

Le récit c'est le temps de l'histoire qui se raconte, c'est le storytelling qui donne envie à chacun de participer au collectif et d'y contribuer. Le récit porte la vision, l'ampleur de l'histoire. Il contient des mythes, des détails singuliers auxquels on s'accroche pour se situer dans quelque chose de plus grand que soi. Il participe de la fondation originelle. Il est porté par des textes de référence, des visuels, une narration imagée.

Les épisodes sont des constructions intermédiaires qui produisent des résultats tangibles. Il s'agit de séquences opérantes bien distinctes qui rendent capables d'agir. Ces épisodes sont concrets, articulés, ancrés dans le réel. Ils rendent la promesse du récit accessible. Ils sont des modes d'emplois reproductibles de manière de faire. Ils jouent le rôle de preuve et de révélateur des possibilités d'agir sur le réel, car chacun peut se les approprier. Ils sont portés par des temps collectifs de co-action, de formation, de convivialité.

Les moments sont constitués de motifs diffus de l'histoire qui se retrouvent à tous les moments des interactions, Ils se situent comme des rappels de la trame d'ensemble. Ils constituent le code ADN de la communauté. Ces moments à l'inverse des épisodes ne sont pas facilement repérables. Seule leur absence permet d'en voir la portée et le rôle. Il peut s'agir de rituel, de manies ou d'habitudes, de façon d'interagir et de communiquer. Ils soutiennent des apprentissages informels, une façon se de sentir bien ensemble.

Les instants sont ramassés, brefs, c'est une éclaircie soudaine. L'espace d'un instant une compréhension du collectif limpide se produit. Les instants portent le sentiment d'unité. Il s'agit d'un insight, d'un kairos, d'une révélation portés par des images, des métaphores, des paraboles, des raccourcis fulgurants.

Récit, épisode, moment et instants sont les unités de temps auxquelles se combinent des actions et des résultats tangibles des différents membres d'un ensemble humain. Lorsque la combinaison des opérations concrètes et des temporalités rencontrent les différentes personnalités, lorsque chacun a le sentiment petit à petit de participer d'un tout le sentiment d'unité grandit, l'envie d'aller dans le sens collectif grandit. Le soutien et la confiance mutuelle prennent plus de place et la communauté peut se développer, se structurer et ajouter de nouveaux temps à son histoire. La mise en rythme des temps, des actions proposées et des personnalités singulière est donc un point essentiel à la vie et au bon déploiement d'un système humain.

La vie d'une communauté au regard de ses temporalités

Commenter cet article

cristol 19/02/2016 06:57

J'aime bien votre idée de scansion, pour qu'il y ait co-construction, il faut qu'il y ait récit commun, le récit partagé intègre et renforce en chacun l'idée qu'il participe de l'histoire commune. Il le fait effectivement parce qu'il s'autorise à dire nous quel que soit le moment de l'inclusion

Rieu Marie-Antoine 19/02/2016 06:38

Intéressant article qui me donne à penser qu'une scansion est nécessaire à certains "moments". Par exemple une communauté comme "Co-construire" - qui a déjà plusieurs mois de travail - nécessite de faire un "récit" pour les nouveaux comme pour les Anciens, mais aussi de souligner ce qui surgit à une nouvelle étape. ("CO-COnstruire de nouveaux savoirs est passé à l'étape de Co-construire de nouveaux savoirs professionnels)