Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

La réponse est non 1000 fois non. Voilà pourquoi

Si c'était possible cela signifierait que le formateur ne fait que des gestes programmables et répétitif, qu'il n'éprouve ni émotion, ni n'exprime de sentiment, qu'il ne fait preuve d'aucune empathie, qu'il est remplaçable par un tiers exactement à l'identique, que sa base d'expérience et d'anecdote singulière est limitée à ce qu'il a en mémoire. Qu'il n'a pas d'imagination, d'humeur de voiture mal garée qui l’inquiète, de courses de Noel en retard, qu'il n'aime pas partager un moment, perdre du temps ou boire un café.

Le formateur bien au contraire est un médiateur un être de chair et de sang qui par sa seule présence chaude, vibrante, odorante, avec son humour (parfois à côté de la plaque), sa singularité, ses engagements sociaux, les rôles qu'il joue dans la vie, ses espoirs, ses rêves, ses colères ne peut être remplacé.

Toutes ses imperfections de programmations, sa fragilité ses maladies, sa vitalité, ses voyages, il les apporte avec lui quand il établit quelque chose qui n'est pas reproductible à savoir une rencontre.

Si en plus de ça il a appris à suivre son coeur son intuition, à combiner son intelligence, la manipulation d'outils (voire d'ordinateurs ou de logiciels), il sait non pas se fondre dans un paysage mais le faire apparaître, l'explorer lui donner d'autres couleurs. Car au fond c'est aussi un artiste sensible à des critères de beauté que lui seul sait voir à sa façon personnelle.

Le formateur sera t-il remplacé par un robot?

Commenter cet article

Briand PJ 26/02/2016 09:54

merci ! vos posts et messages sont très souvent riches et sages...

Il y a intrinsèquement de l'humain dans l'acte d'apprendre...apprendre à quelqu'un et apprendre de quelqu'un. Une forme de don de soi qui n'est ni quantifiable, et peu programmable. Des émotions ? certainement. Et encore d'avantage que des émotions il y a de l'imprévisible. La machine ne sait pas et ne saura jamais faire de l'imprévisible, tout au plus du hasard et encore un hasard programmé. A nous formateurs et formés d'accueillir cet imprévisible du formateur(trice) avec bienveillance aussi bien quand il fait du bien et crée des "émotions positives" que quand il fait mal.
Apprendre et faire apprendre est un risque, un jeu du funambule, toujours sur le fil, prêt à risquer de tomber, et dans la confiance d'être tout de même assuré en cas de chute...! Au delà des jeux d'acteurs que permet les apprentissages, c'est un don de soi. La machine ne donne jamais, elle calcule pour le meilleur ou pour le pire. Les machines ? Soit tu les commandes, soit elles te commandent. Cet adage est à enseigner comme une priorité à l'ère du numérique et de ses algorithmes. Amitié

bismuth 26/02/2016 08:04

c'est évident qu'aucun outil ne pourra jamais remplacer la relation humaine. jamais. Mais parfois on peut être tout à fait destabilité et bluffé par les possibilités de la technique. la technique qui repousse toujours plus loin la limite de ce qui caractérise l'humain. Il est intéressant de regarder cette petite vidéo jointe, pas truquée, dans laquelle une petite fille discute avec Watson, le dernier robot d'Ibm. Watson qui a gagné le championnat du monde de géopardy, un jeu ou à partir de la réponse il faut trouver la question. Posons nous la question des outils cognitifs qu'il est nécessaire de posseder pour remonter de la réponse à la question. posons nous aussi la question de savoir ce qu'il est nécessaire d'un point de vue cognitif pour produire les réponses que Watson donne dans la vidéo suivant, qui je vous rappelle , n'est pas truquée

https://www.youtube.com/watch?v=vqjndtS8jQU&list=PLZDyxLlNKRY_Jgb_1FI5P7LwQ6gCKrZYS&index=2