Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

Nuit debout rassemble toujours un cocktail détonant de casseurs, soiffards, fêtards, étudiants, raffuteurs, intermittents du spectacle, idéalistes, gauchistes, syndicalistes, ambitieux, observateurs discrets de ministères ou de partis politiques, mal logés, militants associatifs, professionnels en colère, demandeurs d'emplois etc., mais, là où la chose devient intéressante, et malgré les images que projettent les médias traditionnels qui se focalisent sur ce qui fait vendre (le bruit, la fureur, la violence etc.), il y a aussi des citoyens qui s'interrogent sur le système politique actuel, et perçoivent dans ce bouillonnement hétéroclite, un espace d’interpellation et de questionnement, rempli nulle part ailleurs. Ils viennent en curieux et se ré-intéressent à la chose publique.

En effet quand seulement 12% des Français selon l'enquête du CEVIPOF de décembre 2015, font confiance aux partis politiques et que 67% d'entre eux estiment que la démocratie fonctionne mal, il y a de quoi s'intéresser aux exigences de débats démocratiques qui grandissent.

Les thèmes de débat ne manquent toujours pas et sont repris sur le wiki de nuit debout.(écologie, pesticide, corruption, égalité réelle, démocratie etc.). Ils témoignent de l'exacerbation entre les discours et les actes qui ne suivent pas (dernier exemple en date l'écart entre les discours écologistes et le vote par les euro-députés de l'autorisation du Round-Up en agriculture pour 7 ans). La demande incessante perceptible est une demande d'ouverture des systèmes de décision à la société réelle et pas seulement à une petite minorité, afin d'affronter les questions qui se posent de façon plus collaborative.

Les photos ici présentés sont une initiative de "designers debouts", qui ont investis la place en mettant à disposition des compétences, des outils, et des matériaux de récupération au bénéfice du mouvement pour concevoir des meubles, des moyens d'expression et d'affichage. Ces designers engagés nous rappellent au passage que construire un nouveau monde passe aussi par la conception de nouveaux espaces.

Si l’œuvre pédagogique pour un réveil politique est salutaire, il est bien entendu plus que temps que les casseurs soient écartés de ce mouvement, sinon, il aura du mal à recevoir un soutien large de la population et des citoyens qui aspirent certes à débattre mais surtout à vivre en paix.

Nuit debout, architectes debouts, designers debouts
Nuit debout, architectes debouts, designers debouts
Nuit debout, architectes debouts, designers debouts
Nuit debout, architectes debouts, designers debouts
Nuit debout, architectes debouts, designers debouts

Commenter cet article