Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

Sherry Turkle est anthropologue au MIT. Elle travaille sur les effets sociaux et psychologiques des nouvelles technologies. Elle part du constat que les relations sociales sont de plus en plus fréquemment remplacées par des technologies. Elle en étudie donc les effets sur les enfants et les adultes dans une variété d’environnement. La relation aux robots, aux réseaux et à tous les artefacts technologiques font l’objet de son analyse. Deux investigations sont menées pour montrer comment la technologie nous dépossède peu à peu d’attributs humains. La première investigation est celle des robots et de la quête continue des programmeurs pour percer le secret de l’empathie, voire même de la vie cérébrale. Elle retrace de façon passionnante toute la quête pour créer des robots sociaux depuis le début des années 1970, partant des objets intelligents, ancêtre des furbys et autres tamagotchis jusqu’aux actuels robots de compagnie. La deuxième investigation se concentre sur les réseaux et sur nos façons d’être connectés en permanence, jusqu’à la plus totale dépendance. Turkle relate l’étonnante expérience de chercheurs dans les années 90 qui ambitionnaient de capter et d’archiver chaque moment de leur vie en filmant, enregistrant tout autour d’eux. Elle décrit ce sentiment des expérimentateurs d’avoir une vie intensifiée. Ce sentiment qui s’est généralisé en même temps que la distribution massive de téléphone portable et de tout leur potentiel. A partir de cette expérience Turkle explore toutes les façons dont les technologies nous laissent croire à des bénéfices, alors même qu’elles réduisent le gout pour le contact direct et les interactions personnelles. Au-delà des systèmes de gestion informatisés, la question des technologies ne peut laisser les DRH indifférents, à un moment où les managers mettent de l’énergie à contrôler les workflows et se font piéger à oublier les hommes qui travaillent avec eux.

Commenter cet article