Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

Quel soleil radieux ce 9 juin 2050, un vrai temps de saison ! Ouah quel plaisir d’aller travailler.

Les salariés présents prennent joyeusement leur brunch ensemble avant de commencer leur journée. Les robots de télé-présence ont alerté l’équipe de ceux qui ne seraient pas là car occupés par des événements personnels. Les ordinateurs font des propositions d’ajustement des plannings de travail pour faciliter la vie à tout le monde. Au début ces propositions s’avéraient utiles, mais maintenant le collectif sait s’ajuster en fonction des émotions et de l’état de vivacité de chacun.

Les collaborateurs viennent travailler quand ils le veulent. Ils prennent des initiatives créatrices au service de l’entreprise. Ils se sentent vivants au service des clients. Ils se soutiennent sans qu’un chef ne les surveille, ou ne leur dise quoi et quand le faire. Chacun se sent responsable et épouse harmonieusement la vision commune parce qu’il y a toute sa place. Il peut exprimer ses désaccords, mais cela fait partie de la façon de progresser, et tout le monde a appris à mieux vivre avec des conflits grâce aux coachs, aux managers pédagogues et aux facilitateurs. D’ailleurs les jardins d’entreprises se sont multipliés. Ils sont devenus des espaces de discussion apaisés pour résoudre les tensions. Ce sont les compétences et les envies d’agir qui guident l’action, cela fait longtemps que les signes de pouvoir, de statut, de hiérarchie ont disparu dans les relations entre les personnes.

Le développement individuel et collectif place le respect de l’environnement haut dans les valeurs de l’entreprise. La compétition entre les personnes ou les projets a laissé la place au plaisir d’agir ensemble sur des idées stimulantes et utiles à toute la société. Les rythmes personnels et celui des familles sont respectés. La vie est belle.

Qu’est-ce qu’on est zen !

Réinventer le management dans un monde en rupture

Commenter cet article