Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

L'ouvrage prend sa place dans une perspective où les slogans "on est chez nous", "c'était mieux avant" conforte une thématique décliniste ressassée. L'ouvrage st une exploration de l'histoire de France qui montre qu'il n'y a pas d'identité figée. Il y a toujours mélange et acceptation d'ambiguïtés.
Dans le roman de renard les jongleurs créent  le premier héros national. C'est un être libre dans la définition de son identité. Le personnage de renard voleur de poule est très populaire. 
L'identité est complexe il faut en débattre continuellement. La vision close et excluante de l'identité est étrangère à l'identité française. L'autre est intégré comme échange partage ouverture sur le monde. Un peuple qui vit évolue, le culte de la pureté identitaire est un renoncement à vivre. Chaque siècle trouve des pamphlétaires pour dénoncer l'évolution des identités. La faiblesse des voix progressistes pour répondre est trop patente et laisse chacun enfermé dans une identité.
La société et l'état n'ont pas le monopole du récit national. La France reste engagée dans un horizon d'égalité et de fraternité issue de la révolution. La France reste attachée à des principes universels. La France est un projet collectif un horizon à explorer. Le vivre ensemble c'est la construction d'un futur ensemble qui passe par le faire ensemble. La déclaration des droits de l'homme reste une idéologie qui forme l'horizon national. Il y a une différence entre l'attitude allemande d'accueil de 1 millions de réfugiés et celle de la France et de sa pusillanimité. Pourtant, le dissensus français ce désaccord permanent ce côté râleur est aussi une façon de garder le débat vivant.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article