Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

La posture verbale
Un facilitateur va adopter des attitudes, développer ses dispositions internes pour mener à bien sa tâche. Le concept de posture est souvent utilisé pour décrire l'orientation d'un facilitateur. Il se rattache souvent à l'orientation vers des idées, des priorités, des hiérarchisations de sujets, des niveaux de conscience ou des rythmes imprimés. Il marque ainsi des préférences à partir desquelles il est possible de qualifierest l'approche du facilitateur. Celui-ci sera porté par un tempo rapide ou bien, il sera très sensible au climat émotionnel, ou bien encore il accordera de l'importance à la progression des échanges.

La posture corporelle
La posture si elle est un état interne se révèle par des comportements pour le coup bien visibles. Le corps est un média puissant qui communique de l'énergie (rectitude corporelle, tête haute) ou bien de la fatigue et de l'abattement (corps affaisse, regard fuyant). Le langage non verbal est étayé par la recherche (travaux de Meharabian par exemple). Les comportements, les micro expressions faciales engagent une communication non verbale particulièrement efficace. La posture est donc aussi corporelle.

Apprendre à se disposer
Apprendre à se disposer mentalement et corporellement fait partie de l'art du facilitateur. Une attitude calme et centrée dégage de la sérénité qui sert le processus d'interaction dans un groupe. La cohérence d'un mental apaisé et d'un corps relâché se perçoit et contamine positivement un groupe par effet de mimétisme.
Apprendre à se disposer c'est savoir faire de soi un modèle de rôle utile pour le fonctionnement social d'un groupe. Chacun sent bien qu'il est touché par quelque chose d'invisible qui le relie aux autres. La disposition de l'un influence celle de l'autre. C'est une chaîne de liens corporel, émotionnel, un jeu de regards et d'échanges de signes qui installe une ambiance particulière. Le groupe se trouve apaisé ou électrise selon les humeurs des participants.
Un facilitateur rompu à cet art du positionnement induira un climat de confiance. Ce climat sera propice à une parole libre et qui se complète plutôt qu'elle ne s'oppose.

 

Posture corporelle et verbale en facilitation de groupe
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article