Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

Johann chapoutot est historien spécialiste en histoire contemporaine. Il étudie de nombreuses personnalités et pratiques du reich nazi pour comprendre les racines du monde actuel. Dans son dernier ouvrage. Il s'efforce d'établir des liens entre management et nazisme. Il part du portrait reconstitué sur la base d'archives de reinhard Hohn qu'il dépeint comme un archétype de l'intellectuel au service du IIIeme reich. Il montre par l'évolution de sa pensée, comment l'état s'affadit au profit de la communauté raciale en conquête d'espace vital. Le monde dépeint est celui ďune lutte entre les races dont la races aryenne aurait le primat. Mais la même logique sevirait au sein des administrations du reich en compétition les unes avec les autres pour atteindre les mêmes buts de guerre. Reinhard Hohn connaîtra une ascension dans ce système et finira oberfuhrer (général) à la fin de la guerre Bien que membre des SS, il sera peu inquiété et créera un institut de formation au management qui accueillera après guerre plus de 600 000 cadres. La thèse de l'auteur vise à démontrer une permanence de théorie de l'action  ayant cours sous le nazisme telles que l'organisation du travail par  la définition d'objectifs, le producteur restant libre des moyens pour y parvenir. Toujours selon l'auteur les années 80 marqueront une atténuation de cette philosophie avec le développement des pratiques japonaises axées sur le management de la qualité et nécessitant moins de hiérarchie.
L'ouvrage nous renvoie à la question de l'obéissance à un système et à son corollaire sociologique l'étude de la soumission librement consentie, dont les managers de l'ame actuel ont été dénoncés.
Le lecteur se fera sa propre opinion de la filiation entre nazisme comme matrice du management moderne. Il pourra aussi compléter les faits proposés en lisant le siecle des chefs : une histoire transnationale du commandement.  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article