Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il n’est pas si fréquent que des chercheurs se posent la question du travail des dirigeants pour souligner l’intérêt de cet ouvrage. Celui-ci est une véritable œuvre d’investigation du quotidien des dirigeants. Mené sous la coordination de Jean Marie Barbier, Christian Chauvigné et Marie Claire Vitali, l’ouvrage nous emmène à la découverte d’une réalité souvent ignorée de la dirigeance. On se souvient de l’ouvrage précurseur de Henry Mintzberg traduit en Français sous le titre « Le manager au quotidien : les 10 rôles du cadre ». Le livre ici présenté vient quelque peu rafraichir une vision qui commençait à vieillir. Cinq parties composent l’investigation dans différents environnements professionnels : l’hôpital, l’action sociale et la fonction publique. La première partie explore l’objet d’enquête : l’agir des dirigeants. Elle interroge le lien entre chercheur et dirigeant. Elle s’efforce à préciser l’objet et la méthode de l’enquête. La deuxième partie s’attarde sur une prérogative essentielle du travail de dirigeant : à savoir agir sur l’engagement d’autrui. Elle qualifie le métier de dirigeant comme un métier de l’intervention sur autrui. Elle part d’une intention d’infléchir les dynamiques d’activité, de faire agir dans un cadre d’activité, c'est-à-dire d’obtenir des engagements persistants dans la réalisation de tâches. Une des voies essentielles d’expression du dirigeant en est la communication. La troisième partie relève toute l’importance pour les dirigeants de prendre des informations et de les qualifier. L’activité des dirigeants est souvent incompréhensible tant elle est faite d’une somme de micro-activités. Il est néanmoins possible d’en saisir la logique en s’attachant à repérer la façon dont le dirigeant donne du sens aux événements et les qualifie  pour orienter leurs décisions quand à la multitude de dossiers à traiter. La quatrième partie traite de  la question de la légitimité et de la façon de marquer sa place. Il s’agit en effet pour être suivi d’apprendre à construire un espace d’action légitime. Dans cette partie diriger au jour le jour navigue entre mythe et réalité, entre ce qu’il serait bon de faire en théorie ce qui est indiqué dans les manuels, et ce qui fait ou réalisable au quotidien. Elle met au jour les dynamiques d’investissement et les configurations d’activité des dirigeants, liées à ses sphères d’intérêt, à l’équipe rapprochée et la façon d’établir les délégations. La cinquième et dernière partie expose ce qu’est être dirigeant et comment se confondent des processus tels que communiquer des valeurs, produire, faire produire et se produire. Cette partie s’attache à montrer le fonctionnement de l’épreuve du pouvoir et de l’incertitude. Cet ouvrage est vraiment précieux à découvrir. Il nous éloigne des guides pratiques habituels pour cerner l’activité des dirigeants. Il permet de passer de la logique de travail prescrit des dirigeants pour aller un peu plus vers leur travail réel.

Commenter cet article