Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

 

 

EMANCIPATION.jpgLa formation professionnelle a institué le stage comme moyen d'enseigner et d'apprendre. Cette forme tourne autour de la relation maître-éléve-savoir. Il permet de comprendre le monde. Aujourd'hui il s'agit de mettre en place des écosystèmes d'apprentissage qui encouragent le rapport autonome au savoir. Dans un monde en pleine transformation, il s'agit d'explorer et d'habiter le monde.

 

Par écosystème d'apprentissage je comprends l'enrichissement du milieu d'apprentissage classique sous format "stage" par de nouvelles interactions avec l'environnement. Trois niveaux d'enrichissement peuvent être distingués :  

 

Niveau 1 : le stage intégre des témoignages, des études de cas réels, des apports décalés, des jeux de rôle mélangeant contenu et mise en action du contenu (intégration d'une approche de développement personnel). Il s'agit de transformer la seule exposition à des apports par une pédagogie active.
 

Niveau 2 : le stage est organisé en combinaison avec d'autres moyens pédagogiques : des échanges de pratiques, des réseaux professionnels, des clubs, du coaching, des journées d'actualité ou atelier-experts, des mises à disposition de ressources d'auto-apprentissage, des modalités de formation action (intra ou vrai projet d'entreprise). Il s'agit de sortir de la seule emprise de l'institution éducative pour explorer de nouveaux terrains mobilisant sa propre expérience.
 

Niveau 3 : ce niveau d'enrichissement comprend le niveau 1 + le niveau 2 mais dans une logique d'interaction avec des publics et des finalités diversifiés. Cette organisation de croisement avec d'autres publics, d'autres centres d'intérêts permet d'inscrire l'apprentissage dans un niveau de sens plus large. Il permet encore d'accéder à des possibilités d'autoformation collective sur la base de projets réels innovants et complexes. Il s'agit d'inscrire l'institution éducative dans un tiers-lieu (lieu qui suit une logique culturelle, sociale, experte, économique spécifique mais qui possède des points de rencontre avec l'apprentissage). Cette friction avec d'autres lieux va permettre d'etre plus innovant, plus créatif et d'aborder le monde d'une façon moins morcellée et théorique.

Nous posons l'hypothèse que des écosystèmes d'apprentissages plus riches possèdent l'avantage d'intégrer des souhaits individuels divers, d'augmenter l'engagement et la persistance dans l'apprentissage par une offre plus large d'idées, de repères. L'entrée par l'écosystème d'apprentissage ouvre aux apprentissages informels, à des apprentissages sociaux plus variés. Dans cette perspective, il est proposé à l'individu d'être moins consommateur de stock de connaissances et plus engagé dans son propre devenir. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article