Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

 

 

conversation apprenante

Et si l'apprentissage tendait à devenir une conversation intelligente et organisée? Les logiques discursives s'invitent de plus en plus dans dans l'acte d'apprendre. Il est possible d'imaginer que les interactions s'enrichissant notamment grâce aux nouvelles technologies, l'art de dialoguer ait des vertus pédagogiques. Il est toujours un philosophe Grec qui nous enseigne que la parole est source de connaissance, que la maieutique et la réthorique sont toujours essentielles. Quatre états de la conversation peuvent être distingués.

Le premier tient du monologue. C'est le conte à la veillée, les sagas, histoires et facéties que les anciens racontent pour édifier leur public et graver des faits essentiels. Plus tard mis en salle ou en amphithéâtre, c'est l'exposé magistral. Cette modalité de conversation limité à la parole du seul maître renvoie à un apprentissage dirigé. Il se corrige avec l'idée de storytelling ou d'histoires détournées qui ajoutent des détails facilitant l'attention et la mémorisation mais demeurre unidirectionnel. L'apprentissage serait ici dirigé par un seul.

Le deuxième tient d'un échange encadré qui admet des réactions. Les questions et les réponses s'enchaînent. Le dialogue, la controverse, le conflit socio-cognitif cher aux pédagogues permet de faire bouger les croyances. L'apprentissage est bi-directionnel. Chacun prend un peu de l'autre. Le coach, le tuteur, le précepteur sont dans cette situation. L'apprentissage serait ici réciproque.

Le troisième concerne les échanges libres en groupe petit ou grand. La modalité du débat ouvert, de la conférence de consensus, du world-café permet d'ouvrir largement la discussion. Au delà de l'animateur ou du facilitateur, chacun est responsable de sa parole et de la parole des autres au sein d'un groupe. La conversation est multi-directionnelle. L'apprentissage en découlant serait co-dirigée par le groupe. 

Le quatrième est relatif d'une conversation avec soi-même. La discipline qui consiste à s'interroger à faire preuve de réflexivité et d'auto-analyse est caractéristique d'une intériorité qui serait très contemporaine. L'apprentissage qui en découle serait auto-dirigé.

Toutes ces formes constituent des histoires apprenantes dans lesquelles les récits, les enchaînements forment la trame d'une expérience humaine qui nous apprend simultanément sur les phénomènes mais aussi sur nous et sur les autres en situation d'apprentissage.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article