Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

 

 

 

 

 

 

 

L'ouvrage de Trompenaars et Hampden-Turner est le fruit d'une enquête menée auprès de 30 000 personnes interrogées dans le monde. Il montre en quoi les façons d'agir et de penser sont différentes selon les cultures.  Les auteurs s'appuient sur une définition de la culture comme la manière dont un groupe de personness solutionnent leurs problémes et réconcilient leurs dilemnes. Pour eux les interactions sociales prennent leurs significations à partir de différentes couches qui composent la culture. Il y a aurait tout d'abord la couche externe qui serait observable, puis la couche médiane constituée de normes et de valeurs, de désirs et d'attentes et le noyau dur : les postulats qui touchent à l'existence. A travers de nombreux exemples tirés de la vie quotidienne, les auteurs essayent de mettre en perspective l'universel et  le particulier. Des thèmes essentiels comme le rapport au groupe (individualisme versus communautarisme), les sentiments et les relations (expression ou répression des affects, communication non verbale), la sphère privée et l'espace public (le spécifique et le diffus), le jeu du statut social (statut attribué et performance), la gestion du temps (monochrone versus polychrone), les rapports avec la nature (contrôle interne et contrôle externe), les cultures familiales, nationales ou professionnelles sont quelques faits de culture étudiés par les auteurs. Les réflexion qu'ils proposent vers un management international et transnational posent bien les difficultés posées par l'éloignement des sièges sociaux, la coordination des systèmes d'information, la centralisation et le contrôle. La solution aux problémes interculturels passeraient par des prises de conscience, la création de nouvelles règles partagées, la recherche des complémentarités, l'émergence d'un métalangage. L'exemple de l'afrique du sud nation "arc en ciel" est plus particulièrement étudié sous l'angle des transformations d'une entreprise multiculturelle. Enfin et c'est heureux, les auteurs n'oublient pas de traiter de la diversité sexuelle, ethnique et fonctionnelle.  Cet ouvrage ne cède pas à la facilité d'une lecture par trop comparatiste et s'efforce plus de rechercher  les consensus autour de variables clés. C'est pourquoi il est extrêmement précieux pour apprendre à rencontrer l'autre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article