Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

 

Ce récit se présente comme un chemin de vie mariant trois pôles s’équilibrant mutuellement. Le pôle professionnel, le pôle familial et la passion musicale. Les trois pôles entrent en résonance et contribuent à se nourrir mutuellement. L’équilibre est montré dans son harmonie. « Tout est imbriqué tout m’apprend sur tout et mon boulot m’apprend sur ma famille et sur la musique ». Chaque partie renforce l’ensemble du puzzle. Ainsi la musique est source d’inspiration pour le champ professionnel qui en retour renforce la rigueur dans l’organisation de concert ou de tournée. La famille s’intercale et pondère. Dans cet ensemble la fabrication managériale est un aspect parmi d’autre. Cependant il joue un rôle éminent dans la construction de l’identité par la dynamique réflexive qu’il enclenche. Le thème du miroir est prépondérant. J’ai toujours besoin d’un miroir dit-elle. La narratrice formalise ses observations dans un carnet et s’y reporte, relit ses notes pour progresser par elle-même : « j’ai beaucoup écrit ces deux dernières années sur les clés du bon manager ». Le souci d’organiser ses idées de se fixer des objectifs de laisser la plus faible part au hasard ressort de la face exposée du personnage. Le côté ingénieur ressort. Les apprentissages informels sont ainsi bien organisés : d’une part des personnages clés, patrons, coachs quelque fois des « personnalités fascinantes », des créateurs du monde du luxe, d’autre part l’équipe que l’on façonne et que l’on déploie. Tout contribue à faire « mûrir » le manager.

Vient enfin le produit « il m’a appris tout ce que je sais aujourd’hui. Il m’a porté. ». L’attachement à la marque la responsabilité vis à vis de l’entreprise s’établit par le produit.

Le challenge, la griserie du succès et de la difficulté surmontée sont des moteurs puissants qui poussent vers l’équipe, vers le manager, vers les projets ardus. L’envie de se réaliser de laisser sa marque vite : « j’approche de la quarantaine. Je pense que c’est une phase très importante de la vie mais je le vois autour de moi c’est une phase très importante dans la vie d’un manager. »

A chaque  fois que la narratrice observe des épisodes qui l’ont fait grandir, un lien est établi entre ses trois centres d’intérêt : famille – travail – musique. Elle semble nous dire que pour elle tout se tient, tout est cohérent. Cependant le futur, la carrière laissent pointer un doute. L’engagement sera t-il payé de retour ? La discussion sur l’avenir professionnel apparaît  tabou. Tant que tout va vite le plaisir est exacerbé, le sentiment de se réaliser transparaît mais que vont révéler les scènes prochaines du scénario ?

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article