Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

 

Ce récit d’un pilote de la supply-chain management d’une entreprise de cosmétique témoigne du développement mutuel de la fonction de manager en intrication du développement  de l’organisation. La trajectoire s’exprime d’abord comme la poursuite du projet parental « Mes parents ont toujours travaillé dans les cosmétiques. Et du coup j’ai choisi cette voie sachant que le métier me plaisait, le produit me plaisait ». La trajectoire professionnelle est présentée comme une succession de choix à réaliser. Tout commence  à partir du service militaire, en passant par l’orientation dans un premier job et l’acceptation des postes proposés tout au long de la carrière : « Moi j’ai bénéficié d’un plan de carrière et financier ou effectivement à trois ans je passais cadre avec le coefficient qui allait bien le salaire qui allait bien, alors même pas le salaire que j’avais négocié puisqu’il venait tout seul ». Au fur et à mesure que l’organisation se déploie et grandit, les compétences managériales ont des opportunités de grandir et de se développer aussi. Chaque nouveau poste pris en responsabilité s’appuie sur la maîtrise du poste précédant et du coup le management du successeur s’avère simplifié. L’emprise sur le process de travail se fait progressivement. Incidemment l’organisation se faite apprenante et fournit par les changements organisationnels des occasions d’apprentissages variées, lancement d’un site, création de la fonction supply-chain, déménagement, réorganisation etc. En même temps que l’organisation est en mouvement la formation continue joue un rôle important d’accompagnement et soutient dans la maîtrise de la fonction tout au long de la progression :

-          les stages « J’ai fais très vite des formations management, mais je dirai que ces formations management c’est des cas je dirai des cas d’école ou je dirai on se met en situation de crise on vous met en situation »

-          le coaching « j’ai commencé à recruter des cadres, des gars qui sortaient, des écoles de commerce de Clermond Ferrand etc…. Après vous avez des cadres qui eux encadrent eux-mêmes. Là c’est pareil, en terme de formation là c’est mon coach qui m’a aidé ».

-          le groupe d’échange de pratique « là le but c’était pour nous préparer à une situation managériale pour des managers déjà confirmés on va dire. Des situations de management dans des cas difficiles »

Chaque soutien à l’apprentissage organisé par l’entreprise semble s’adapter à la difficulté des situations rencontrées. Il s’agit d’entraînements  dont la forme va vers toujours plus d’implication personnelle et de réflexivité. En échos de ces apprentissages impulsés par l’entreprise des apprentissages informels se mettent en place : le rôle du manager qui « m’a donné ma chance », rôle de l’équipe, réflexion personnelle « quand je suis au volant de ma voiture je prépare ma journée du lendemain ».

Finalement le manager se fabrique par combinaison d’apprentissage par transition de l’organisation et de la carrière, appui de la formation continue et développement personnel.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article