Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

 

 

 

 

Aujourd’hui la seule évocation du changement provoque des résistances, y compris pour la population des cadres et managers. La polysémie du terme et les antécédents observables dans les histoires de chacun sont tels que nul ne sait où le changement conduit. Les discours à son sujet peuvent même s’avérer dévastateurs. Et, pourtant toute organisation est conduite à s’adapter pour faire face à l’évolution de ses contraintes. C’est pourquoi  le changement peut être abordé avec les individus et les équipes sous l’angle du sentiment de maîtrise de son environnement. C'est-à-dire dans la possibilité de chacun de se projeter positivement dans ce qui vient. Pour cela il est possible de s'appuyer sur une ligne directrice : le management de l’apprenance. Derrière cette expression il s’agit de placer le désir d’apprentissage au cœur des processus de changement. Cet angle est  pertinent car il autorise les managers à bâtir du sens avec leurs équipes. Ils se départissent d’états d’âmes et de questions sur le " Pourquoi changer ? " et s’intéressent à la question pratique " Comment le faire ? " et " Que va t-on gagner de la nouvelle situation ? ". La mise en place de l’apprenance fait des managers des pédagogue.s Elle requière la mise en place d’une culture d’apprentissage au quotidien et la construction d’une motivation par le " flow ". Détaillons ces trois points.

 

La posture pédagogique du manager

Avec une hausse moyenne des qualifications, une montée des comportements individualistes et une remise en cause larvée ou directe de l’autorité, le manager est de moins en moins légitime et crédible parce qu’il est nommé le chef, mais parce qu’il est capable de créer de la valeur ajoutée dans les interactions du collectif. Dès lors, sa posture pédagogique est amenée à grandir. Il se fait leader transitionnel. Chaque manager possède des aptitudes à être un tuteur, un coach, un mentor, un formateur occasionnel voire même un bâtisseur de situations d’apprentissages. Chaque manager a le devoir de découvrir et développer ses aptitudes pour développer les compétences des membres de son équipe. Il gagne à adopter une posture pédagogique.

 

L’installation d’une culture d’apprentissage au quotidien

Par son exemple au sein de l’équipe, par les orientations de l’action au quotidien le manager va montrer l’importance d’apprendre dans une situation qui se transforme. Son comportement va alors favoriser les apprentissages. Une culture de l’apprentissage au quotidien s’installe, et le changement se produit.

 

La motivation par le " flow "

Les dernières théories de la motivation présentent le " flow " comme le sentiment puissant de faire partie d’un ensemble et d’être porté par lui. Ce sentiment est simultanément un moteur d’apprentissage et de coopération. En s’appuyant sur l’apprentissage collectif et en réciprocité, le manager peut générer ce sentiment développant d’un même coup une vision commune de l’action et le potentiel de son équipe.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article