Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

 

 

 

le-nouveau-management-de-l-information.jpg"Le nouveau management de l'information. La gestion des connaissances au coeur des entreprises 2.0"  a été écrit par Deschamps, expert en veille stratégique. Il a pour ambition de nous aider à mieux maîtriser les nouvelles techniques et les outils du web 2.0 pour optimiser la gestion de son temps, la mobilité et la surabondance d'information. Il s'appuie sur une expérience de responsable en veille stratégique au sein de deux multinationales. L'ouvrage intéressera particulièrement les travailleurs du savoir dans le développement de leurs compétences pour produire en équipe et individuellement. Ce nouveau management de la connaissance se met en place à un moment où la société de la consommation bascule dans la société de la participation "nous participons donc nous sommes". Le collaboratif gagne donc du terrain.

 

L'ouvrage se développe sur 5 chapitres

 

Le premier chapitre décrit "le temps de l'individualisme collectif". Ce temps est marqué par les possbilité d'internet que nous commençons à peine à intégrer. La facilité des connexions, les mécanismes de l'agrégation de données, la diminution du coût de l'aide en ligne (qui favorise l'entraide bénévole), font que nous participons de plus en plus à l'intelligence collective. Cette "sagesse des foules" fait que l'adjonction d'une masse de contributeurs, de demandeurs, d'explorateurs, d'acteurs de toutes sortes est facilitée par les efforts et avis grands nombres dont on peut tirer des enseignement notamment statistique.

 

Le deuxième chapitre évoque les nouvelles pratiques de la gestion des connaissances qui changent tout. En effet, il existe dans les organisations des systèmes d'informations dument reconnus mais d'autres moins bien identifiés qui importent au sein de l'entreprise des pratiques et des outils. Ces pratiques sont le fait de travailleurs du savoir qui sont de plus en plus nombreux. Ces derniers ont un travail orienté vers des tâches, vers des compétences à partir desquelles ils créent de la valeur ou vers l'innovation. Ces travailleurs peuvent être mobiles (télétravail, ou nomadisme), sont surinformés malgré eux voire infobèses. Ils passeraient jusqu'à 20 heures par semaine à gérer des e-mails.

 

Le troisième chapitre montre les nouvelles richesses de l'entreprise et le potentiel des technologies 2.0 de faire émerger l'intelligence collective. Si la vie est aujourd'hui moins ressentie comme un destin collectif et plus comme une histoire personnelle, dans le même temps la relation classique "travail contre salaire" est plus incertaine, les carrières réalisées dans la même entreprise devenant l'exception. Il résulte de ces orientations sociétales des relations plus lâches et de nouvelles formes de relations au travail. Les travailleurs du savoir se considèrent aujourd'hui comme égaux de ceux qui les emploient, ils se voient en professionnels plus qu'en travailleurs, ils nouent des appartenances à un champ de connaissance plus qu'à une organisation. Il s'agit alors de gérer ces professionnels différemment en instaurant un régime de liberté réglementée, en adaptant le cadre du travail à la fonction, en promouvant la mobilité et la flexibilité, en réconciliant besoin de liberté et d'ouverture en alternant les stratégies.

 

 

Le quatrième chapitre expose une vision de la gestion des connaissances au coeur de l'entreprise 2.. Tout d'abord l'auteur nous rappelle qu'il n'est de connaissance que d'homme. Or, l'homme d'aujourd'hui s'il est au coeur de la performance collective est plus individualiste. Les organisations doivent appréhender de nouvelles façons de travailler. Elles le peuvent en aidant ces travailleurs du savoir à se doter d'outils et à maîtriser les 13 technologies que chaque travailleur utiliserait chaque jour en moyenne.Si certains affirment pourvoir utiliser la technologie comme moyen de stocker la connaissance d'autres affirment que la connaissance est un flux et qu'elle se situe toujours entre deus oreilles. Finalement la connaissance ne saurait être gérée, seulement rendue possible. Qui plus est dans le domaine du connu, du connaissable, du complexe et du chaotique nous en savons toujours plus que nous ne sommes capables de dire.

 

Le cinquième chapitre précise l'évolution du "Personal knowledge management" dans lequel l'individu "unité cognitive de l'organisation" investit sur ses connaissances  et apprend à gérer son temps, son identité numérique, ses informations, son capital social et ses compétences.

 

Cet ouvrage posséde vraiment la qualité de nous donner des éléments pratiques. L'auteur a toujours le souci d'être opérationnel. Du reste, il nous gratifie de ressources complémentaires logées chez son éditeur sur son blog, ou sur le site internet de son préfacier.

 

 

Le bonus de l'auteur et de l'éditeur : les fiches pratiques (+++) qui accompagnent l'ouvrage

http://www.scribd.com/doc/23132603/Fiches-Pratiques-Le-nouveau-management-de-l-information-Christophe-Deschamps-FYP-Editions

 

Le blog de l'auteur : remarquable, des outils et des tribunes de qualité sur le monde du 2.0

http://www.outilsfroids.net/

 

Le site de Marc de Fouchécour préfacier et directeur de nextmodernity

http://www.nextmodernity.com/

Commenter cet article