Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

 

 

 

calimero.jpgLa figure des managers s'impose peu à peu et vient supplanter celle des cadres. Si la responsabilité constitue le socle qui relie les deux mondes, le manager inscrit son action dans une fonction sociale de plus en plus exigeante pendant que le cadre voit son statut s'étioler. Le monde des managers aspire l'attention et finit par s'imposer comme un stéréotype,  pendant que le monde des cadres se démonétise et ne fait plus tant rêver. On voit des professionnels refuser des promotions et choisir l'expertise !

 

Les fonctions de managers deviennent complexes. Ces derniers ont à traiter de nombreuses situations changeantes, imbriquées, indécidables, ambigues. Les managers apparaissent aujourd'hui engloutis sous une masse de responsabilités.  Il semble désormais qu'ils soient sommés de prendre les devants de chaque humeur ou enjeu social. La qualité un temps, la formation et l'employabilité des collaborateurs un autre, la lutte contre la discrimination ou contre l'illettrisme, le développement durable et aujourd'hui les risques psycho-sociaux. La liste s'allonge. La fonction sociale ne cesse de prendre du volume au sein de leur activité.

 

Pauvres managers ! Parfois les sondages, les études montrent toutes les difficultés qu'ils ont à exercer leur métier d'encadrement. A lire cerrains sociologues, ils se plaignent ou démissionnent en silence.

 

Face à une telle situation se développent des pratiques sociales qui sont autant de pharmacies et de  pansements. Le coaching et  toutes formes de pratiques en groupe, ou chacun trouve le temps de se dire et de faire le récit de sa vérité sont tendance.  La pleine conscience les aide à gérer leur stress, le yoga, les thérapies douces, les bienfaits du sports au sein même de leur entreprise. Et pourquoi ne pas devenir adepte du "slow management" et ralentir une bonne fois?

 

Cette transformation de leur rôle semble conduire à des pathologies de l'encadrement au titre desquelles on peut compter :

 

  • Le nihilisme : le travail perd tout sens. Les managers ne savent plus vraiment après quoi ils courrent. Dés lors ils foncent droit devant eux sans destination claire. Ils emménent avec eux leurs équipes.
  • Le clientèlisme : trop de demandes tue les demandes. Le réflexe est alors pour eux de servir les intérêts de leurs clientèles proches, d'éviter de déplaire pour durer. En apparence ils sont là mais ils fuient les responsabilités et les conflits. La paix sociale a tout prix.
  • L'arrivisme : il s'agit d'un détournement de la mission à son seul profit. L'utilisation de responsabilités pour servir sa carrière conduit à l'adage "toute heure passer à travailler est une heure perdue pour la carrière". Le rendement décroit le nombre de managers ne cesse de grossir.
  • Le compétitivisme : c'est une forme de recroquevillement sur soi qui pousse aux résultats individuels plutôt qu'aux réalisations collectives.

Le risque psychosocial qu'encourrent les managers est ce mal de l'encadrement, cette difficulté à se tenir face à leurs responsabilités : d'être responsable de soi et des autres. Face à ce mal qui les ronge il convient de faire preuve de discernement et de retrouver la pratique de mots simples  : le sens, le courage, la mission et l'équipe.

 

Il n'y a pas d'autres solutions que de puiser dans ces mots forts qui sont autant de ressources psychosociales  pour exercer une responsabilité parmi les plus nobles qui soit : celle de conduire l'action.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean Philippe LUAS 19/05/2012 21:30

Bonjour,

Pour répondre à votre demande :

1- L'ouvrage s'appelle : SLOW MANAGEMENT => Eloge du Bien Etre au Travail (aux éditions PUG).
Ecrit par Dominique STEILER, Loïc ROCHE et John SADOWSKY
Nomminé au Prix Malakoff Médéric : Innovation pour la santé au travail.
En vente sur notre site (ou tout autre site de vente d'ouvrages en ligne) au tarif de 9 €.

2- Notre module de formation initial au SLOW MANAGEMENT permet de s'entraîner aux principales techniques nécessaires à un Management plus Humain à travers les thèmes suivants :
Découvrir les atouts du sens, du bon sens et de la Reconnaissance.
Re développer des relations professionnelles, saines, efficaces et surtout Humaines.
Replacer l’individu au centre des valeurs de l’entreprise.
Savoir pondérer l’importance des outils selon les circonstances.
Comprendre la puissance des contacts directs, physiques et « visuels »;
Ainsi que la force des relations basées sur la sincérité des rapports.
Anticiper les risques de conflits et repérer les facteurs de tensions.
Mieux gérer ses relations interpersonnelles.
Ré apprendre à ne pas fonctionner que dans l’urgence et Savoir discerner le “Toujours mieux” du “Toujours plus”
Apprendre à gérer les aspects émotionnels des rapports de force.
Intégrer le fait que l’écoute du collaborateur n’est Jamais une perte de temps
Optimiser les potentialités de chacun.
Etc...

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à me contacter. je me ferai un plaisir de vous renseigner.

En vous souhaitant une très belle fin de journée.
Cordialement...
Jean Philippe LUAS
Dirigeant de l'International Mindfulness Institute.

LUAS 19/05/2012 10:50

Bonjour,
Voilà maintenant bientôt 2 ans que nous avons commencé à développer un module de formation sur le SLOW MANAGEMENT, à partir des travaux et de l'ouvrage (le SEUL à l'heure actuelle) écrit par mon
associé Dominique STEILER (avec Loïc ROCHE et John SADOWSKI) intitulé : SLOW MANAGEMENT => Eloge du Bien Etre au travail !

Et à l'époque, nous nous sentions bien seuls pour essayer de faire partager ce nouveau mode de Management.

Or aujourd'hui, pas une semaine se passe sans que nous découvrions de nouveaux articles sur ce sujet.

Ce qui montre bien que non seulement nous sommes dans le vrai vis à vis de ce que devra Impérativement être le Management de Demain, mais que si nous nous unissons autour de ce thème, nous
permettrons de nouveau aux entreprises d'accroître leurs Performances... Et ce, tout en favorisant le respect et la Reconnaissance de ses salariés !

En vous souhaitant une très belle journée.
Cordialement...
Jean Philippe LUAS
Dirigeant de l'International Mindfulness Institute.

CRISTOL DENIS 19/05/2012 19:40



Merci pour ce commentaire, je vous souhaite aussi de belles journées


Je serai heureux de faire connaître vos travaux sur le slow management. Quelles sont les références à citer?