Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

Texte de synthèse rédigé à partir d'un cercle de lecture rédigé par Laetitia Dugareau

Au-delà de la diversité des lectures proposées émerge un dénominateur commun autour de la quintessence du sens de la formation professionnelle.

Pragmatiquement, son utilité semble reconnue pour l’individu comme pour l’organisation : le développement des compétences augmente l’employabilité des agents / salariés et constitue un facteur de compétitivité pour l’organisation justifiant son investissement. Le lien est direct entre formation et innovation.

Mais sous un aspect anthropologique, apprendre touche à l’humain et enclenche un processus complexe où la rencontre revêt une importance primordiale : en opposition aux logiques de contrôle, la formation articulée sur un dispositif équilibré entre savoirs formel et informel instaure une relation fondée sur l’écoute, nécessaire à l’émergence d’une empathie. L’apprenant trouve ainsi sa place au centre d’une démarche facilitée par le formateur et accompagnée par l’institution. Il s’engage avec confiance dans une dynamique motivante de co-construction émancipatrice et libératoire connectant savoir et savoir-faire dans un esprit nouveau qui développe les attitudes de réalisation de soi.

D’un point de vue psychanalytique, chacun amène sa vision et ses compétences propres à partir du moment où s’opère une décentration qui permet de déconstruire les représentations et les croyances. L’individu peut alors entrer dans une co-responsabilisation où certes l’autoformation lui permet d’apprendre seul, mais jamais sans les autres.

Philosophiquement, alors que les nouvelles technologies réinterrogent les frontières de nos métiers et bousculent nos postures, notre réflexion nous amène à replacer l’humain au centre de nos valeurs : la fascination que l’outil peut exercer sur nous ne doit pas supplanter le sens mais nous alerter sur une possible fracture entre cognitifs-adaptés et individus plus fabriqués…

L’universalité des grands mythes nous invite alors à sortir du dogmatisme pour entrer dans une coopération créative qui ouvre ces attitudes de réalisation de soi. Face aux nouveaux besoins de la société, l’homme citoyen travailleur peut ainsi se développer dans un environnement sécurisant où chacun peut partager les bénéfices de la formation. C’est ce qui fait sa richesse.

Livres partagés

Richard Bach, Jonathan Livingston le Goéland

Jean Berbaum, Etude systémique des actions de formation

Philippe Carré, L’apprenance : vers un nouveau rapport au savoir

Pierre Caspar, La formation des adultes, hier, aujourd’hui, demain

Bernadette Charlier, Apprendre avec les technologies

Dumazedier, Penser l’autoformation

Sandra Enlart, Monique Bénaily, La fonction formation en péril

Sandra Enlart, O. Charbonnier, Faut-il encore apprendre ?

Foster, C’est de l’eau

Jean Frayssinhes, L’apprenant adulte à l’ère du numérique

Hervé Gouil, Réapprendre à coopérer

Alain Gras, Fragilité de la puissance

Bruno Hourst, Les jeux cadres de Thiagi

Guy Le Boterf, Professionnaliser : construire des parcours personnalisés de professionnalisation

Guy le Boterf, Construire les compétences individuelles et collectives

Jean-Paul Martin, Emile Savary, Formateur d’adulte, se professionnaliser

Antoine Masson, Michel Parlier, Les démarches compétence

Philippe Meirieu, Frankenstein pédagogue

Prosper Mérimée, Le vase étrusque

OCDE (vision), Apprentissage et formation tout au long de la vie

Platon, Le Ménon

Revue « Education Permanente », Technologies et approches nouvelles en formation

Carl Rogers, Liberté pour apprendre

Jean-François Roussel, Gérer la formation, viser le transfert

La formation des adultes c'est quoi?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

nwatio Jean Daniel 10/12/2015 11:53

je souhaite recevoir régulièrement cette parution

cristol 10/12/2015 17:22

Merci
Il suffit de vous abonner au blog

Formation adulte 19/11/2014 14:00

Très bonne synthèse surtout dans le sens où elle met l'accent sur la place que doit occuper la formation.

cristol 19/11/2014 21:08

Merci