Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par CRISTOL DENIS

Voici l’ouvrage d’une consultante américaine particulièrement intéressée par les questions de leadership situationnel et de développement personnel. Il se situe dans le mouvement du servant leadership. Elle imagine une science de la motivation et l’ensemble des techniques associées grâce à de nombreuses observations de comportements de leaders comme les « graines métaphoriques ». Mais le paradoxe tient dans l’affirmation que l’on ne peut motiver que les individus sont déjà engagés. L’auteur engage à se méfier des motivations malsaines sous la forme de gratification, de motivation alignée plutôt qu’imposée. La persuasion verbale serait souvent contre-productive et fournirait de plus mauvais résultats. Les besoins humains, d’autonomie, de relation à autrui, de compétence reposent sur l’apprentissage et le développement de soi essentiel à son bien-être. Pour apprendre, l’autorégulation est analysée. Il s’agit de faire preuve de pleine conscience, de s’appuyer sur des valeurs, de disposer de raison profonde et impérieuse de faire quelque chose ; tout cela s’éloigne de l’incitation d’un manager. La motivation serait un savoir-faire. Pour l’auteur, il faudrait identifier son orientation motivationnelle actuelle, évoluer vers une orientation motivationnelle optimale, et réfléchir à son sentiment de bien-être et à son énergie. Pour aider leurs collaborateurs à être conscients de leurs motivations,  les managers doivent pratiquer le leadership et observer ce que ressentent leurs collaborateurs, les questionner et en débattre avec eux, tout en ayant déjà fait ce chemin pour soi et remis en question ses propres croyances. Et si la solution était de se diriger vers un travail qui nous plait vraiment pour ajouter 5 jours au weekend ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article