Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

Qu’est-ce qu’une action de formation ?

 

Avec des transformations massives et rapides, la formation change d’axe, une des questions que l’on peut se poser est : « qu’est-ce qu’une action de formation ? ». La réponse diffère selon les points de vue.

 

Point de vue de l’apprenant

Pour un apprenant participer à une action de formation c’est le fait de pouvoir se former et de ressortir avec une certification, une pratique, un savoir faire. C’est un temps et des intentions protégées du seul objectif de production. C’est la possibilité de monter en compétence, d’obtenir un diplôme ou de favoriser une transition professionnelle. Participer à une action de formation, c’est disposer d’un droit de choisir et de construire son chemin sans rendre compte à des instances d’orientation ou de contrôle, qui viennent faire écran avec sa motivation ou son projet. C’est encore un  moment humain de partage. Pour un apprenant même si ce n’est pas toujours direct une action de formation participe au lien avec le travail et l’emploi.

 

Point de vue de l’organisme de formation

Pour un organisme de formation monter une action de formation répond au besoin de formation d’un individu ou d’un collectif. Une action de formation est donc la déclinaison d’une intention pédagogique selon un parcours combinant des modalités :

  • A distance
  • En présentiel
  • Informelles
  • Dans une situation de travail ou par un cas pratique

Aujourd’hui il y a une nécessité de passer d’une ingénierie de la formation à une ingénierie de la professionnalisation et de développement des savoir agir. Car les savoir bougent en même temps que les contextes et des apprentissages mieux situés sont indispensables quand le contexte, les outils et les organisations mutent. Une action de formation dépasse la notion de formation prescriptive avec un dispositif centré sur un contenu transmis en extériorité et doit participer à la compréhension pour un professionnel de son travail et de ses évolutions. La question de la formation en situation de travail se pose. L’action de formation devrait invoquer l’apprentissage en situation plutôt que la formation en situation de travail. En prenant garde à ce que la situation de travail peut être apprenante ou désapprenante. Pour maintenir l’idée d’action de formation avec une intention pédagogique, un ordonnancement d’activités pédagogiques et une progression dans un parcours, il faut préserver  un espace de réflexivité  par exemple sous la forme d’analyse de pratique, ou de co-développement.  Puisqu’il s’agit d’une action, c’est un dispositif qui est conçu voire co-conçu, piloté, organisé avec des objectifs précisés, avec un processus d’apprentissage. Les objectifs pour être mieux appropriés gagnent à être  co-définis avec les participants. Une action spécifique en situation de travail ou non, où des objectifs sont suivis avec une variété de modalité, mentorat, tutorat etc. et un développement de compétence à la fin. La formation ne saurait être diluée dans la situation de travail au risque d’être un apprentissage sur le tas dont la résultante peut être ou non une acquisition de nouveau repère. L’action de formation suppose donc toujours un moment bien identifié avec une intention. Il y a un lien entre cadre, objectif, processus, connaissance, compétences, outils. Une action de formation c’est donner un cadre administratif  à quelque chose qui existe. Poser un cadre oblige à définir et rendre visible des choses qui participent à l’apprentissage : exemple situation de travail avec des temps réflexifs. Le cadre administratif autorise et légitime une variété de temps. Une action de formation est aussi posée  en lien avec la GPEC pose la question du choix de priorité.

 

Point de vue de l’employeur

Une action de formation est aussi un objet organisationnel qui se gère, se mesure et s’évalue pour avoir une efficience et un retour sur investissement individuel et collectif. Une action de formation participe à la résolution de problèmes concrets et à l’augmentation de la motivation des différents acteurs.

 

Point de vue de la société

Du point de vue de la société la formation participe de l’émancipation des individus,  des groupes et des sociétés. Dès lors organiser des actions de formation a une forte valeur ajoutée et symbolique. L’action de formation produit des identités, des motivations, des possibilités de transformer le futur (ma carrière mon organisation). Au niveau macro-social l’action de formation produit de la confiance en soi ou un syndrome de l’impuissance acquise (si l’action est mal calibrée). Elle participe de la régulation sociale par la mise en perspective d’objectifs qu’il est possible d’atteindre par son biais. C’est un outil potentiel de la promotion sociale par le travail.

 

 

 

 

 

 

Source pixabay

Source pixabay

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Axel 19/04/2019 13:11

Bonjour,

Il est clair que les formations sont très importantes de nos jours. Les formations linguistiques sont notamment très demandées, que ce soit de la part d'un employeur, d'une entreprise ou en individuel pour changer de carrière. En ce qui concerne les entreprises, celles-ci demandent souvent à ce qu'un audit linguistique soit fait.

cristol 17/10/2018 09:53

Les formations mixtes sont d'excellentes solutions à la condition d'une réflexion et d'une intention pédagogique

Pascal Vanpée 17/10/2018 09:50

Merci pour cet article. Vous avez tout à fait raison. Toutes les parties prenantes doivent être conscientes que cet apprentissage de nouveaux savoirs devra se faire dans un plan à long terme. Malheureusement, parfois le coût (direct ou en heures mobilisées) est un frein. Je suis convaincu que le blended learning (atelier présentiel, microlearning...) peut permettre d'offrir ce genre d'approche à des coûts moindre. Qu'en pensez-vous ?