Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par CRISTOL DENIS

Lorsque l'on travaille en change management, un moment vient où il s'agit de créer de l'influence pour transformer des pratiques et accélérer l'adoption d'usages, de technologie, de services ou d'organisation. Il existe au moins 3 moyens. Disposer d'un pouvoir, se créer des zones d'influence ou encore être doté d'une personnalité forte.

En effet soit l'acteur de changement dispose du budget, est le chef en titre, détient un pouvoir d'expertise sur l'organisation. Il a par sa place une influence directe. Il est en position d'être obéit, voire de donner des ordres. Soit il est obligé de créer de l'influence pour rendre de nouvelles initiatives possibles. Dans ce cas il apprend à créer de l'influence. Voici 7 façons de procéder pour augmenter sa marge de manœuvre et éviter le syndrome du visionnaire solitaire:

Unir un groupe d'acteurs : un groupe de pionniers très soudés, pourra se transformer en relais, en porte parole voire en ambassadeurs des nouvelles idées. La force d'un collectif est d'être dispersé dans une organisation, d'écouter les différentes mises au point de répondre dans l'instant dans une variété d'instances et avec des arguments situés.
Forcer le respect par des résultats : lorsque des résultats incontestables sont atteints, c'est toute l'organisation qui est témoin d'un succès et facilitera une prise d'initiative ou tolérera une prise de risque. Le succès rencontré est modélisant et facilite les passages à l'action.
Construire un capital de réputation : il s'agit de la crédibilité obtenue par de la constance, de la prévisibilité de comportement, de la confiance cumulée. Une ligne et une vision qui creuse un sillon repérable.
Fabriquer le vocabulaire : comme Diderot et d'Alembert ont créé dans leur encyclopédie le vocabulaire d'un monde en train de s'inventer. Il s'agit d'accompagner le changement de nouveaux repères qui sont aussi sémantiques. L'appartenance à une sphère de langage fait échos à l'adoption de nouveaux usages.
Essaimer des idées : l'agitation d'idées stimulantes sous la forme de textes de video de témoignage de visite inspirante de visions ambitieuses par le moyen de métaphore de symboles de rêves partagés voire même par des expressions artistiques est une influence douce qui agit sur les croyances.
Faire gagner les autres : lorsque des pratiques et des idées nouvelles renforcent le pouvoir d'agir et de se réaliser ceux qui se sont nourrit et ont grandit grace à elles, les bénéficiaires favorisent en retours l'adhésion de nouveaux venus
Disposer de groupes, de réseaux de supporters : bénéficier de l'énergie d'un réseau commence par conquérir le cœurs de quelques uns avec lesquels on peut vivre quelque chose de fort et exprimer une confiance

Le troisième moyen d'influence s'exprime par un leadership personnel, que certains nomment charisme ou personnalité. Bien sûr les situations sont essentielles et révèlent les talents. Mais le travail sur ses atouts permet de desceller de nouveaux pouvoir d'influence.

Créer de l'influence pour faire changer les pratiques de formation
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
belle analyse des rapports d'influence dans le management. On peut dire que d'une manière générale la relation managériale est une relation d'influence. Elle ne devient manipulation quand au moins l'un des deux protagonistes n'est pas conscient ou n'a pas accepté le contrat d'influence.
voir le texte:management influence et intégrité
https://www.linkedin.com/pulse/management-influence-et-intégrité-denis-bismuth?published=t
Répondre