Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par CRISTOL DENIS

Cécile J partage avec nous sa veille (merci à elle), et cette fois il s'agit d'évoquer un chef d'orchestre sans chef ! Voilà qui risque de déconcerter les intervenants qui prennent toujours le chef d'orchestre comme mesure de la symphonie organisationnelle, à moins qu'ils ne cherchent à observer de nouvelles tendances, après tout les quartettes de jazz semblent pas mal s'accorder de même que les bagad bretons. J'ai même vu récemment un orchestre mené par le grand chef Baremboim qui n'a pas levé sa baguette une seule fois. C'était particulièrement intense, l'oeuvre était partagée par chacun. C'est le plus émouvant boléro de Ravel que j'ai entendu, avec une émotion palpable à chaque note. Et si finalement le grand chef était au service des autres présent à l'entraînement mais en retrait lors de l'événement?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article