Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par CRISTOL DENIS

Certains imaginent que l'on ne peut enseigner à autrui, seul l'individu apprend.On ne saurait verser de connaissances dans le cerveau d'autrui. Pourtant, dans l’école de Palo Alto il est indiqué que lorsque deux individus interagissent « ils ne peuvent pas ne pas communiquer » ils expriment quelque chose.

Dès lors l’interaction entre un professionnel de la formation de l’apprenance ou de la facilitation (choisir le bon terme) produit un environnement une ressource un espace une séquence il communique quelque chose probablement. Il s’y mêle une intention consciente ou non d’action sur le monde. Cette intention posée dans l’environnement est un élément saisissable par l’apprenant pour son propre développement. Dès lors même si je n’ai pas d’intention de donner une forme à l’apprenant, celui-ci va se frotter à des intentions déposées par d’autres dans des espaces, des ressources des séquences. Indirectement mon intention va rencontrer celle de l’autre. Certaines interactions qui naîtront de cette rencontre seront plus favorables au développement de l’agentivité, comment assumer cet effet? Quelle éthique de l’intervenant ?

 

Dès lors pourquoi ne pas assumer cette intention sur ou pour autrui est-il possible d’aborder la question de l’éthique de l’apprenance

Ethique de l'apprenance
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article