Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par CRISTOL DENIS

 

 

LE-MANAGEMENT-PUBLIC-DES-TERRITOIRES.jpgA un moment où l'on assiste simultanément à une virulente critique à l'encontre des dérives des entreprises privées et une remise en question des dépenses publiques, l'intérêt pour le management public croît.

 

Si les fonctions publiques d'état et hospitalière occupent souvent le devant de la scène, la fonction publique territoriale a pris une importance considérable avec les lois de décentralisation : plus de 30% des fonctionnaires sont des agents publics territoriaux (soit 1,9 millions de personnes).

 

Les exécutifs locaux se sont peu à peu imposés et inventent un management public à la croisée d'une multiplicité de problématiques complexes et mobilisant plus de 200 métiers.

 

L'originalité de cet ouvrage est d'avoir été rédigé par un groupe de directeurs généraux de services de grandes collectivités et deux universitaires de l'Essec. Il interpénétre une dimension théorique et la réalité des situations rencontrées.

 

Tout commence par la définition de ce que les auteurs désignent comme "le management public territorial". Il s'agit d'une forme de management dont la finalité est l'atteinte d'un objectif  en se dotant d'une organisation et de valeurs communes. Mais à cette vision les auteurs ajoutent l'idée que les valeurs sont extraites de la constitution et de principes de service public. C'est ainsi qu'aux valeurs de liberté, égalité et fraternité s'ajoutent les principes de continuité,  et mutabilité. A ces deux premières sources s'ajoutent des valeurs professionnelles  découlant des lois des différents statuts de la fonction publique comme l'impartialité, la légalité, la probité, l'exemplarité et enfin des valeurs humaines comme l'engagement, la mobilisation, le respect et la solidarité. Enfin, des valeurs émergent telles que la lutte contre l'exclusion ou la préservation de l'environnement.

 

"Territoire", le deuxième terme du titre est également chargé de particularités. En effet, les dirigeants de l'exécutif sont élus et poursuivent des objectifs politiques dans un champ de contraintes et de règles, imposant des marges de manoeuvre distinctes de la sphère privée. Le statut des agents est un exemple de spécificité qui régule les carrières et impose des contraintes. Un fonctionnaire territorial est ainsi un "serviteur public". En toute loyauté, il est amené à participer au bien commun : le développement du territoire. Le territoire est aussi une réalité complexe géographique, démographique et multiple où s'expriment et se cristalisent des enjeux socio-économiques auquel les politiques publiques mises en oeuvre par le management public essaye d'apporter des réponses.

 

"Le management public apparaît comme un art constitué d'un ensemble cohérent de connaissances et aptitudes pour concevoir et animer des démarches de décision, d'organisation, de mise en oeuvre, de contrôle et d'évaluation au service d'actions publiques locales, inspirées par les valeurs de service public, nourries par les dispositifs de concertations et guidées par un projet global - une stratégie politique- qui donne tout son sens au jeu collectif articulant les responsabilités des élus locaux avec celles des fonctionnaires publics territoriaux"

 

C'est à partir de cette définition que cet ouvrage se déploie en explicitant le fonctionnement du système de décision, l'élaboration du projet stratégique, sa mise en oeuvre et son évaluation.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article