Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par CRISTOL DENIS

 

 

CIRCLE-PEOPLE.jpgL'efficacité et le succès du groupe de formation ont permis rapidement de passer de la résolution de problème cognitifs ou psychosociaux à une méthode de développement personnel. Les groupes de rencontres puisent leurs sources à plusieurs auteurs tels que Jacob Moreno qui avait fondé une psychothérapie de groupe axée sur le psychodrame, mais également Carl Rogers qui s'intéresse aux T-Group (Training group) et au potentiel qu'il représente sur l'évolution et le développement personnel et l'amélioration des compétences de communication interpersonnelle. Ces expériences intensives de groupe permettent l'apprentissage de nouvelles manières de se comporter et se révélent de puissants stimulants et soutiens au changement personnel. 

Un deuxième courant est caractérisée par ce que l'on peut désigner comme "mouvement du potentiel humain". Ce mouvement est influencé par la psychologie existentielle (Maslow, May, Rogers). Il se diffuse dans les années 60 aux USA à partir de l'institut d'Esalen en Californie et atteint l'Europe dans les années 70. Il débouche sur des approches aussi diverses que la bioénergie. Dans sa démarche thérapeutique Wilhem Reich mêle étroitement mécanismes psychiques et réactions physiologiques. Il met l'accent sur le langage du corps, le contact et l'exploration des sentiments. Une autre approche est la Gestalt-Therapy fondée par Perls où l'attention est portée sur le sujet "ici" et "maintenant" plus que sur le pourquoi ou le comment. La mise en acte est aussi essentielle. Enfin l'analyse transactionnelle apporte aux pratiques groupales une grille d'analyse pour comprendre les interactions.

Un peu à part mais malgrè tout en  lien, il est possible de relever dès les années 40 le courant psychanalytique. Le petit groupe est utilisé à des fins thérapeutique en s'inscrivant dans les principes psychanalytiques de l'inconscient. Bion apporte les notions de "mentalité" et de "culture" de groupe. Foulkes note la primauté du groupe sur l'individu. Le groupe constituant une "matrice" et formant le siège de processus inconscients. Le phénomène de la "résonnance inconsciente" a été plus particulièrement développé en France par Didier Anzieu pour lequel le groupe a une vie "fantasmatique" puis par Kaes pour qui cette vie se contruit autour "d'organisateurs fondamentaux". Le groupe aurait ainsi un "appareil psychique" propre. En France, l'orientation psychanalytique a inspiré des pratiques formatives originales comme les groupes de diagnostic, ou groupes de formation psychanalytique.

Source : Guide de la formation et du développement professionnel. Retz. 2006

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article