Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

Le modèle des coopératives est ancien. On se souvient des coopératives agricoles au sein desquelles les paysans mettaient en commun des moyens pour récolter leur moisson ou leur vendange.

 

Les SCOP (Société coopérative ouvrière de production) sont des exemples d’innovations organisationnelles, vieilles de 150 ans. Le principe des SCOP est fondé  sur l’actionnariat salarié, où chaque associé dispose d’une voix quelle que soit sa part dans le capital. Selon le réseau des SCOP[1], il en existerait 1 925 en France employant 40 424 salariés et réalisant 3,9 milliards d’€ de chiffre d'affaires. Les liens particuliers entre coopérateurs généreraient une autre gouvernance.

MONDRAGON.jpgMais que se passe t-il dans la plus grande coopérative ouvrière du monde (90 000 collaborateurs 16 Milliards d'euros de Chiffres d'Affaires)? Qui apprend t-on?
Cette coopérative crée en 1956 au pays Basque par un vicaire n'a cessé de grandir et de se développer sur des marchés compétitifs pour devenir un important groupe. Les approches managériales démocratiques développées contribuent certainement au succès de cette coopérative, de même que son engagement social.
Le développement est tel que c'est toute une région qui est irriguée par la coopérative et ce jusque dans l'enseignement supérieur, puisque la coopérative a même conçu une université parmi les mieux côtées d'espagne avec plus de 5000 étudiants. C'est tout un système apprenant qui s'est mis en place au service des intérêts de la collectivité et pas seulement d'actionnaires privés.


[1] Source : http://www.scop.coop/chiffres-cles-scop.htm

Film sur Mondragon véritable "région apprenante"
En savoir plus sur Mondragon (texte en anglais)
Et si les coopératives étaient une solution pour pénétrer dans un nouveau monde ? voir les préconisations de l'ONU
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article