Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CRISTOL DENIS

Cet ouvrage est le fait de consultants et praticiens des ressources humaines. Il a pour ligne de fond la liaison des impératifs du marché à ceux des clients et des aspirations des collaborateurs. Il est préfacé par Laurence Parisot présidente du MEDEF et Christian Larose ancien dirigeant de branche de la CGT. Il part du constat que la stratégie d’entreprise est souvent impossible à mettre en œuvre tellement les logiques financières et sociales campent sur terrain sans parvenir à joindre leurs capacités d’action. Le premier chapitre donne à voir des exemples l’écart entre le monde financier et social, soit parce que leur modèle social leur fait oublier le client, soit parce qu’elles oublient d’adapter les compétences de leurs collaborateurs à leur environnement, soit parce qu’elles dont semblant de faire de la stratégie mais sont rattrapées par leur modèle sociale. D’autres exemples de rencontres manquées évoquent l’exploitation des travailleurs ou la dégradation de leurs acquis sociaux. La difficulté qui est repérée est la mise en résonnance des deux sphères pour laquelle un management responsable et durable, respectueux des équipes serait une clé. Le deuxième chapitre pointe justement des réussites d’entreprises socialement responsables. Dans ce type d’entreprises, trois tendances se dégageraient faisant de la composante humaine le cœur de la stratégie. Des exemples d’entreprise sont donnés pour en illustrer le fonctionnement. La première tendance est relative aux enjeux de la relation client et de la qualité de service. La deuxième tendance est de répondre à la diversité des attentes des collaborateurs et la troisième d’identifier les questions de coût de productivité au regard des coûts d’externalisation. Le troisième chapitre prend la mesure de l’encastrement de l’entreprise dans un cadre social national. Il n’y a pas de modèle social sans référence à ce cadre qui donne les normes de référence. Les acteurs de la relation sociale sont en effet en relation avec l’état, les organisations syndicales et patronales. Si l’ensemble est en mutation le point de départ de toute négociation sociale reste l’état-providence. Celui-ci a d’ailleurs pris l’habitude de convoquer les négociations sociales et exiger des entreprises qu’elles prennent le relais de sa politique. Mais les entreprises ont-elles les moyens de devenir des « entreprises-providence » ? Rien n’est moins sûr compte tenu de la diversité des individus et de leurs besoins la composant actuellement, de même que l’accélération des transformations en son sein des formes d’emplois pour s’adapter et se transformer de manière permanente. La redéfinition du modèle social national passera par la refondation du droit du travail. Elle jouera sur les modèles sociaux d’entreprise. Le chapitre 4 s’efforce de brosser un modèle social d’entreprise intégrant l’économique et le social. Pour les auteurs, 6 dimensions seraient à réconcilier : « l’empreinte sociétale », la proposition de valeur client, les salariés, les partenaires et sous-traitants, les politiques et leviers RH et les systèmes et pratiques de management. Ces dimensions s’articulent dans des écosystèmes permettant l’éclosion de modèles sociaux divers et complémentaires dans lesquels les hommes sont les premiers facteurs de production ou sont délocalisables ou à l’inverse le capital investi est le premier facteur de production. Tous ces facteurs sont extrêmement variables selon les secteurs. Le sixième et dernier chapitre expose un programme de composition d’un nouveau modèle social sous la forme de 10 questions :

  • Comment convaincre son conseil d’administration et ses actionnaires ?
  • Par quel bout prendre son modèle social ?
  • Comment assurer une bonne analyse des attentes de ses collaborateurs et sous-traitant et les segmenter ?
  • Faut-il dire qu’on change son modèle social ?
  • Comment embarquer les financiers et les stratèges ?
  • Comment impliquer le management ?
  • Comment interagir avec les partenaires sociaux ?
  • Comment associer ses clients à la réussite de son modèle ?
  • Comment embarquer les personnels dans le projet ?
  • Comment mobiliser la loi compétitivité emploi sécurité ?

Voilà un ouvrage très pratique, à la fois retours d’expérience et méthodologie de conduite du changement. Le ton donné est celui d’un ouvrage de recherche-action et d’écriture d’un cabinet de conseil. Il se situe à la confluence de réflexions académiques, de travaux de terrains en entreprises et des idées des consultants impliqués dans l’action. Il nous rappelle en conclusion à la patience, car le temps social est long et la durée de transformation d’un modèle social se situe plutôt sur 10 années bien comptées que sur 5. Cet ouvrage plaira aux praticiens pour la clarté de l’exposé et les exemples concrets donnés en référence. Il permet de redonner de l’intelligibilité et la simplicité à des phénomènes sociaux et organisationnels qui paraissent complexes.

Commenter cet article

Blackstone Portfolio Company 29/08/2016 17:39

Thanks for your valuable posting.I have collected more than information from your website.