Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par CRISTOL DENIS

 

Le récit de ce manager est un exemple de parcours d’un ingénieur français issu de l’une des écoles les plus réputée. Il est empreint de référence de codes de conduite (scoutisme, valeurs et engagement catholique, sens de l’équilibre)  et de règles non dites (cooptation familiale et sociale, vision du rôle de l’ingénieur au service de la mission de l’entreprise), d’éducation (politesse, tact, savoir-faire relationnel), de références humaines (leaders remarquables : De Gaulle, Obama, humanités classiques, philosophie) qui façonnent la carrière et font la solidité intérieure d’un manager. Dans une forme de modestie, le récit est plutôt maillé des actions et réalisations (lancement d’une filiale, réorganisation, implantation d’une nouvelle méthode, refonte d’un réseau) que d’une mise en avant personnelle, toujours très retenue. Le personnage central du récit semble être l’entreprise à laquelle le narrateur offre ses services et auquel le narrateur associe sa destinée. Après une classe préparatoire et des études à polytechnique, c’est l’évolution régulière entre différents postes, qui constitueront l’apprentissage managérial. Le narrateur fait ainsi corps avec tous les mouvements de l’entreprise tout au long de sa vie professionnelle. En effet après un rapide passage dans un ministère, la loyauté à l’entreprise sera complète et continue le dernier poste de conseiller spécial du président rendant une forme d’hommage à l’expertise et à la loyauté accumulée. Si la gestion d’un ensemble humain de 2000 personnes réparties au sein d’un réseau apparaît une tâche parfois difficile, plusieurs appuis sont mobilisés dans la fabrique. Tout d’abord la formation initiale est mise en avant avec son contenu très analytique : rencontre de dirigeants exemplaires, travail sur des cas d’école et apprentissage de savoirs économiques et juridiques. Les dirigeants ou collaborateurs autodidactes exemplaires ou clients dirigeants d’entreprise souvent des PME sont aussi observés et admirés et constituent des thèmes de réflexion et d’apprentissage. Le penchant personnel du narrateur pour la psychologie et les sciences humaines guidé par son épouse thérapeute (écoute Rogérienne, lecture de Frankl, Winnicot etc.) est présenté comme un complément fort utile pour la gestion de relations humaines et sociales parfois difficiles avec des partenaires sociaux très présents. Très jeune la confrontation avec mai 68 est un choc : « Alors j’ai découvert tout à coup quand la CGT est venue …. que finalement l’autorité et le pouvoir vous l’avez si les gens le veulent bien // et que les choses peuvent se renverser et qu’à des moments les gens ne veulent plus ». Cet apprentissage de l’autorité et du pouvoir intégré très jeune  constitue un point de repère. Ainsi si la formation initiale apporte les éléments de méthodes, capacités de raisonnement nécessaires, c’est essentiellement dans l’environnement familial (père ingénieur chef d’entreprise, mère médecin) et les références personnelles que le narrateur puise des repères pour se construire une posture de manager.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article